Redonner aux séniors l’accès au crédit

Contenu proposé par

image tag tribunes metlife

Parce que l’âge ne devrait pas être un frein à l’emprunt immobilier, MetLife, spécialiste de l’assurance emprunteur et des risques « hors normes », accompagne les seniors et leur propose des solutions sur mesure.

Partager
Redonner aux séniors l’accès au crédit

Ils peuvent encore avoir une activité professionnelle, des enfants à élever, un patrimoine à sécuriser, des projets immobiliers : les seniors ont bien changé ! Mais la route de l’accession à la propriété leur reste souvent barrée par les difficultés d’accès à l’assurance emprunteur : la souscription est généralement limitée à 70 ou 75 ans, avec des échéances ne dépassant pas l’âge fatidique de 80 ans (1).

Solutions sur mesure

La situation est telle que certains seniors renoncent d’eux-mêmes à tout projet, convaincus que leur âge et l’absence de valeurs mobilières à présenter en nantissement sera dissuasive aux yeux du banquier.

Lors de la souscription d’un crédit immobilier aussi bien que pour un crédit à la consommation, l’assurance n’est théoriquement pas obligatoire. Mais dans la pratique, les banquiers refusent de s’engager sans cette garantie.

Vérifier en amont son assurabilité

La loi Lagarde de juillet 2010 (2) dissocie le prêt de l’assurance de celui-ci : l’assurance emprunteur peut ainsi être souscrite auprès d’un autre établissement que celui qui accorde le crédit.

Pour optimiser leurs chances de décrocher un prêt, les emprunteurs séniors ont donc tout intérêt à vérifier leur assurabilité en amont. Dans cette optique, le rôle essentiel du courtier spécialisé sera de les accompagner pour envisager toutes les solutions possibles, avec des garanties et une tarification sur mesure. Il les aidera surtout à éviter des situations aussi pénibles qu’un refus de prêt à la veille de la signature chez le notaire…

Analyse précise du risque

Les 5 000 courtiers partenaires de MetLife sont présents dans toutes les régions de France pour conseiller les emprunteurs et les aider à choisir la solution qui leur correspond le mieux. Car assurer un senior requiert une analyse très fine du risque pour tarifer le contrat et les garanties de manière précise en fonction de l’âge, des revenus, du patrimoine et de l’état de santé du demandeur.

91 % d’acceptation

Chaque année, MetLife gère environ 15 000 demandes d’assurance de la part d’emprunteurs seniors ou avec un risque de santé : 91 % de ces dossiers reçoivent une réponse positive.

Avec une croissance de 30 % en deux ans, MetLife s’est imposé comme le leader du marché des seniors et des risques aggravés de santé, aussi bien en assurance emprunteur individuelle qu’en prévoyance.

(1) Lire aussi : Les seniors en panne de crédit, Laurence Boccara, « Le Monde », 3 juin 2015.

(2) Loi n° 2010-737 du 1er juillet 2010 portant réforme du crédit à la consommation, JO du 2 juillet 2010.

Ce contenu vous est proposé par Metlife

Sujets associés