Aviva est à l'écoute de ses mandataires

Les agents ont obtenu des réponses claires sur de nouveaux produits professionnels et sur la temporalité de l'indemnisation confiée à la compagnie.

Les 325 agents généraux Aviva qui ont assisté à l'assemblée générale du Snaga le 2 octobre ne sont pas repartis les mains vides. Des ordinateurs portables leur ont été offerts. En effet, la coopérative, structure paritaire agents et compagnie, a signé « un accord historique, gravant dans le marbre les besoins informatiques, tout en maintenant le montant forfaitaire de notre redevance », a indiqué Michel Payon, président du Snaga. Au titre de cet accord, les agents bénéficient d'outils comptables, d'écrans plats et d'imprimantes multifonctions.

Développer le réseau, la vie et le dommages

Les agents ont fait la connaissance de leur nouveau président, Jean-Pierre Menanteau, qui, au lendemain de sa nomination, a tenu à se présenter. Il s'est montré à leur écoute et, en manager confirmé, a donné des signaux d'efficacité, de réactivité et de confiance dans l'avenir. Mais c'est à Philippe Sorret, directeur général, qu'est revenu le soin de balayer les préoccupations des agents, tels l'évolution des délégations différenciées sur l'indemnisation, la compétitivité sur les risques professionnels, le soutien en vie... et d'y apporter des réponses, voire des promesses. Le directeur général a mis l'accent sur trois points essentiels à ses yeux : le développement du réseau, celui du dommages et de la vie.

En termes de réseau, l'objectif de la compagnie est de le développer tant en nombre qu'en compétitivité. Le recrutement d'une centaine d'agents par an compense les départs à la retraite. Le Snaga a d'ailleurs mis en place une charte de parrainage pour accompagner les jeunes agents. Sur l'assurance vie, Philippe Sorret leur a notamment promis un soutien financier, en attribuant une commission sur encours dès le premier euro sur les contrats Afer, ainsi qu'une valorisation de leur indemnité de fin de mandat sur ces contrats. En dommages, il souhaite un développement rentable et raisonné, en accentuant notamment la multidétention. « Nous sommes aujourd'hui à 2,18 contrats par client, mais il reste encore 400 000 clients qui n'ont qu'un seul contrat », souligne Philippe Sorret. Il préconise la vente d'options additionnelles et promet d'améliorer la gamme des produits avec des mesures d'accompagnement en défense des affaires.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 25 octobre 2019

ÉDITION DU 25 octobre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Souscription et gestion de contrats d assurance.

Office Public Départemental HLM Allier Habitat

24 octobre

03 - MOULINS

Services d'assurances

AQUAVESC

24 octobre

78 - Versailles

Marché de service relatif à une prestation d'assurance des risques statutaires pour...

CGFPT - Centre de gestion de la fonction publique territoriale

24 octobre

88 - EPINAL

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Aviva est à l'écoute de ses mandataires

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié