FEU VERT PLACE LES BORNESAssurance auto Le distributeur de produits d'équipement automobile Feu vert teste actuellement la vente de contrats automobile sur des bornes interactives.

FEU VERT PLACE LES BORNES

Assurance auto Le distributeur de produits d'équipement automobile Feu vert teste actuellement la vente de contrats automobile sur des bornes interactives.



Une tendance se dessine clairement : les consommateurs veulent pouvoir acheter leur assurance sur leurs lieux de consommation habituelle. À partir de ce constat, Stéphane Verdeil, PDG du cabinet de courtage Assor, a bâti une offre originale et convaincu l'enseigne Feu vert de proposer dans ses magasins de l'assurance auto. Mais pas n'importe comment : par le biais de bornes interactives ludiques qui permettent aux clients d'obtenir une indication sur le tarif après avoir répondu à un questionnaire.

Premiers résultats probants

Avec 10 millions de passages en caisse par an dans près de 300 magasins, Feu vert offrait un environnement intéressant pour tester le concept. Encore fallait-il trouver un assureur prêt à s'engager. C'est Monvoisin assurances, détenu par Axa, qui a fait le grand saut, avec un produit " au tarif le plus juste ", condition sine qua non de l'opération. Une dizaine de bornes ont été mises en place à Paris, Lyon, Marseille et Nice. " Les résultats sont au-dessus de ce que nous avions prévu, tant en nombre de contacts que de devis ou de contrats signés ", annonce Stéphane Verdeil. Après avoir obtenu un tarif indicatif, les clients peuvent choisir leur mode de souscription : soit ils téléphonent à un numéro indiqué sur la borne, soit ils se rendent dans une boutique relais Monvoisin située non loin du magasin Feu vert, soit ils sont rappelés dans les 48 heures par un conseiller. C'est cette dernière solution qui rencontre le plus de succès. Monvoisin avait sans doute privilégié ce mode, puisqu'il a créé une plate-forme téléphonique dédiée de sept personnes. Les intéressés semblent être de catégorie socioprofessionnelle moyenne -, plutôt de sexe féminin, entre 25 ans et 35 ans, ou plus de 50 ans lorsqu'il s'agit d'assurer un deuxième véhicule. " Il nous reste à améliorer l'ergonomie de la borne, précise Stéphane Verdeil. Il faut la rendre la plus attrayante possible et l'animer pour susciter la curiosité des clients. " L'objectif est de déployer des bornes dans tous les points de vente Feu vert d'ici à deux ou trois ans.

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 08 juillet 2022

ÉDITION DU 08 juillet 2022 Je consulte

Emploi

CABINET SCHÜLLER & SCHÜLLER

MANDATAIRES D’INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCE H/F

Postuler

CNA HARDY

Souscripteurs et Gestionnaires H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Contrat de location, entretien et de relevé des compteurs d'énergie et des répartit...

Archipel Habitat - OPH de Rennes Métropole

07 mai

35 - ARCHIPEL HABITAT

Etude de faisabilité technique, financière et juridique et d'une mission d'assistan...

Agence Française de Développement (A.F.D./D.P.S.)

07 mai

75 - AGENCE FRANCAISE DE DEVELOPPEMENT

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

FEU VERT PLACE LES BORNESAssurance auto Le distributeur de produits d'équipement automobile Feu vert teste actuellement la vente de contrats automobile sur des bornes interactives.

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié