Generali et le sport, doublé gagnant

Generali France couvre 3 millions de sportifs. Sponsoring, activité commerciale, mécénat : l'assureur multiplie les incursions sur la planète sport.

Generali France réunissait la semaine dernière la planète sport. Le temps d'une soirée de gala, en présence du secrétaire d'État chargé des sports, Bernard Laporte, professionnels et amateurs étaient conviés par l'assureur. Au menu des 46 fédérations sportives représentées, débats et rencontres sur les thèmes de la prévention, de la responsabilité ou, encore, de la prévoyance des sportifs professionnels. L'occasion pour Generali de rappeler son engagement dans le monde du sport et de faire le point sur un partenariat ancien qui mêle assurance, sponsoring et mécénat.

Le volley avait ouvert la marque en 1995

Car le sport ne se résume pas aux exploits réalisés par quelques stars mondialement connues devant les caméras de télévision ; c'est aussi, chaque semaine, des milliers de rencontres sportives amateurs. À côté du Tour de France, de la Coupe du monde de football ou des jeux Olympiques, le sport en France réunit 36 millions de pratiquants et 16 millions de licenciés d'une des 120 fédérations sportives. Generali couvre 3 millions de licenciés. « Le mouvement a débuté en 1995, avec la Fédération française de volley-ball et des ligues régionales de foot. Le sport équestre et le judo, deux fédérations qui comptent chacune près de 550 000 affiliés, ont suivi fin 1999 », affirme Dominique Le Chevallier, directeur des risques entreprises et branches spécifiques. Récemment, les fédérations de squash, de randonnée pédestre ou de tir à l'arc ont rejoint l'assureur.

Détenteur d'une triple expertise en matière d'évaluation des risques, de gestion des sinistres et de prévention, Generali a créé l'événement « embarquement sur la planète sport » pour mieux faire connaître son positionnement d'assureur référent du milieu sportif. La devise de l'opération : faire connaître le savoir-faire de Generali et séduire les fédérations qui ne sont ni partenaires ni couvertes par Generali.

La prévoyance est obligatoire

Ce sont les nouvelles obligations soumises aux employeurs du sport en matière de prévoyance qui ont servi de prétexte à cette opération séduction. En effet, depuis plus d'un an, la convention collective du sport impose aux employeurs de mettre en place une couverture prévoyance et frais de santé obligatoire pour les sportifs professionnels et leurs entraîneurs.

Réunis en une association baptisée PS Pro, les employeurs du sport ont retenu Generali et Axa pour imaginer une offre dédiée ; pour Generali, c'est un gage de reconnaissance de son expertise d'assureur du sport. Déjà incontournable commercialement, Generali adopte donc aujourd'hui une posture d'assureur responsable, en proposant accompagnement et services à la large palette d'acteurs du sport hexagonal.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 06 décembre 2019

ÉDITION DU 06 décembre 2019 Je consulte

Emploi

APREF

ADJOINT DU DÉLÉGUÉ GÉNÉRAL H/F

Postuler

Mission Handicap Assurance

Mission Handicap Assurance

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Contrat de prévoyance.

Bourg Habitat OPHLM de Bourg en Bresse

06 décembre

01 - BOURG HABITAT

Marché de services d'assurances des risques statutaires.

Centre hospitalier de Blois

06 décembre

41 - BLOIS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Generali et le sport, doublé gagnant

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié