Les agents Aviva reprennent confiance

Un an après leur manifestation devant le siège d'Aviva, en réaction à une hausse des tarifs, les agents généraux ont obtenu de leur compagnie des engagements concrets, notamment concernant leurs rémunérations, avec un bon taux de commission, et le lancement de nouvelles offres.

Quel chemin parcouru depuis le 6 décembre 2005, lorsque plusieurs centaines d'agents Aviva étaient venus manifester devant le siège de leur compagnie ! Leur colère avait été provoquée par la hausse des tarifs alors que le marché était en pleine baisse. L'assemblée générale du Snaga, le syndicat des agents Aviva, s'est tenue le 5 octobre à Paris dans une ambiance plus sereine, d'autant plus que le syndicat leur a présenté des évolutions concrètes négociées après la reprise difficile du dialogue avec la compagnie.

Commissions regonflées, sourire retrouvé

Michel Payon, président du Snaga, a détaillé l'accord obtenu en début d'année sur la refonte de l'intéressement vie, qui hisse les agents Aviva parmi les réseaux les mieux rémunérés sur le marché. Une commission sur encours a été instituée pour les agents ayant au moins 10 ME d'encours, et pour ceux dont les encours varient entre 7 et 10 ME. Chaque transfert « Fourgous » sera rémunéré 5 E, auxquels s'ajouteront 5 E si l'opération est accompagnée d'un reversement dans l'année. L'arbitrage entre les contrats en euros et ceux en unités de compte pourra se faire gratuitement. « Globalement, 700 000 E de plus seront versés au réseau », s'est félicité Michel Payon. Les commissions vie représentent 15 % du revenu des agents Aviva, l'un des plus forts taux parmi les réseaux d'agents généraux en France.

En dommages, la nouvelle MRH devrait voir le jour en avril prochain. Elle gardera le nom de Domifacile et sera déclinée en quatre formules, auxquelles pourront se greffer des « packs » thématiques (loisirs, assistance, sécurité, jardin, énergie nouvelle...) facturés jusqu'à 35 E. La volonté de la compagnie est de monter en gamme tout en offrant des tarifs en phase avec le marché, alors que l'ancienne MRH n'était plus vendue en raison de ses prix trop élevés. Un accord a été obtenu début octobre sur les commissionnements : 15 % sur la formule basique, 19 % sur l'Indispensable (52 % de la production), 20 % sur la formule Confort et 22 % sur la formule Sérénité. Ces taux seront améliorés par la vente de packs (de 1 % à 3 % supplémentaires selon la formule). « Notre commission actuelle de 18 % devrait parvenir à 22 % en moyenne », s'est ainsi réjoui Michel Payon. Ce lancement porte de nombreux espoirs pour les agents, tout comme la nouvelle multirisque entreprise, dont la sortie est prévue pour le début de l'année prochaine.

Ce nouveau contrat est destiné aux entreprises occupant des locaux compris entre 500 et 3 000 m2, pour un contenu de 2 ME au plus et un sinistre maximal possible (SMP) de 6 ME. Il vise notamment les sociétés intervenant dans le travail des métaux, les plastiques non alvéolaires, le bois, l'agro-alimentaire, le commerce de détail ou de gros et les établissements recevant du public. La souscription sera possible à partir du portail agents.

Le tarif de Mercure baisse dans certaines zones

Ce nouveau produit entraîne un repositionnement du contrat Mercure, lequel s'adresse désormais aux risques de moins de 500 m2. Ce dernier a ainsi été « dézoné », ce qui a fait baisser les tarifs dans une dizaine de zones. Les agents toucheront une commission de 22 % pour les entreprises de 500 à 1 200 m2, et de 20 % pour celles de 1 200 à 3 000 m2, contre 18 % jusqu'alors sur les risques industriels.

Agents confortés, objectifs élevés

Outre ces bonnes nouvelles, l'intervention de Philippe Sorret, directeur général d'Aviva, a regonflé le moral des agents. Celui-ci, visiblement beaucoup plus à l'aise qu'il y a un an, lors de la précédente assemblée générale du Snaga, a tout de suite précisé que la distribution par un réseau d'agents généraux était un « système moderne et équilibré », avant de réaffirmer qu'il n'était pas question de reprendre la gestion des sinistres aux agents, mais plutôt d'en offrir la possibilité à ceux qui souhaitent la déléguer. Il a ensuite annoncé la création d'une direction dédiée au marché des professionnels et encouragé les agents à développer leur activité en vie et en prévoyance.

Philippe Sorret a par la suite rappelé les objectifs principaux que s'est fixés la compagnie : poursuivre le développement en dommages, même si le marché est atone, parvenir à 1 MdE de collecte en vie, gagner un point en multidétention (particuliers et professionnels), maintenir le niveau de rentabilité et travailler au développement d'un système d'information unique pour les agents et la compagnie.

Enfin, Philippe de Robert, président d'Agéa, a annoncé un projet de communication destiné à valoriser les agents généraux, notamment auprès des acteurs économiques, politiques et institutionnels. Cette initiative devrait voir le jour au second semestre 2007.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Les agents Aviva reprennent confiance

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié