Les AGF soufflent le froid puis le chaud sur la retraite

La nouvelle campagne télé de l'assureur sur la retraite veut inciter les clients à bien se préparer pour réussir leur « seconde vie ».

Pour leur troisième prise de parole de l'année sur le thème de la retraite, les AGF ont décidé d'investir le petit écran pour sensibiliser les clients et les prospects à la nécessité de bien se préparer pour réussir ce que l'assureur nomme « une seconde vie ».

Fausse piste

Ce nouveau spot fait suite à une première campagne à la radio et dans la presse menée au premier trimestre, qui cherchait à interpeller les Français au sujet de la retraite, et à une seconde au troisième trimestre visant à présenter les solutions personnalisées de l'assureur.

En télévision, les AGF ont donc pris le parti de la simplicité avec un discours classique, sans surprises. « Après la campagne produit, nous avons choisi de diffuser un message institutionnel pour réaffirmer notre présence sur le marché de la retraite et conforter la place d'acteur majeur des AGF », explique Richard Wolff, responsable publicité. Pour se démarquer de ses concurrents, l'assureur mise sur une forte présence média et sur le traité créatif du film. Diffusé jusqu'au 12 décembre, le spot est construit sur le principe de la fausse piste : dans la première partie, dans une atmosphère inquiétante, une petite fille cherche en vain sa grand-mère, « partie faire un long voyage ».

Dans la seconde partie, l'ambiance est lumineuse et colorée, et l'on retrouve la grand-mère épanouie sur une île paradisiaque, au son d'une musique mambo.

Loin du discours culpabilisant de la campagne télé de 2003 (la politique de l'autruche), les AGF ont adopté cette fois un registre positif et plus humain. Martine Laisné, directrice de la communication, espère, avec cette pub empreinte des codes publicitaires usuels (la retraite est idyllique dans un environnement paradisiaque), « conquérir une clientèle active et jeune et soutenir la forte mobilisation des réseaux sur l'épargne retraite ».

Prendre 5 % du marché

L'assureur compte concrètement réaliser 35 000 Perp d'ici à la fin de l'année et atteindre à moyen terme une part de marché en assurance vie individuelle de 5 %. Une nouvelle vague télé sera diffusée en janvier prochain pour conforter cette stratégie.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 24 septembre 2021

ÉDITION DU 24 septembre 2021 Je consulte

Emploi

Natixis Assurances

CHARGÉ D’ÉTUDES ACTUARIELLES INVENTAIRE EPARGNE H/F

Postuler

Natixis Assurances

GESTIONNAIRE INDEMNISATION CADRE H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Contrat d'assurances statutaires

Centre de Gestion de la Fonction Publique

24 septembre

66 - Perpignan

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Les AGF soufflent le froid puis le chaud sur la retraite

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié