Couvrir les cancers féminins sans tabou

Couvrir les cancers féminins sans tabou

En lançant, en juin 2011, un contrat d'assurance dédié à ces longues maladies, Metlife (ex-Alico, ex-AIG) a pris une longueur d'avance sur une niche peu exploitée.

Partant du constat que le cancer reste la première cause de décès des femmes de moins de 65 ans, l'assureur anglo-saxon Metlife France (ex-Alico, ex-AIG) propose, avec son contrat Serena un accompagnement à la fois financier, humain et psychologique.

Objet

Serena rassemble en un seul contrat des garanties de prévoyance et des prestations d'assistance en cas de diagnostic d'un cancer féminin du sein ou des organes génitaux (qu'il s'agisse des ovaires, des trompes ou encore de l'utérus).

Cible

Le contrat proposé par Metlife France s'adresse aux femmes de 18 à 60 ans n'ayant jamais déclaré de cancer et n'étant pas porteuses du virus du papillome humain, l'une des principales causes du cancer du col de l'utérus.

Fonctionnement

La couverture est acquise après un questionnaire médical (sans mention des antécédents familiaux) et au terme d'un délai de carence de quatre-vingt-dix jours. Une convention d'assistance a été souscrite par Metlife France auprès d'Europ assistance.

Garanties

Prévention

Serena prévoit des garanties à toutes les étapes de la vie des femmes. Les assurées ont d'abord accès à un guide de prévention pour minimiser l'exposition aux facteurs de risques et à une assistance téléphonique d'orientation vers des professionnels de santé.

Assistance

En cas d'hospitalisation soudaine, même si celle-ci n'est pas liée à un cancer, les assurées bénéficient de prestations de services liées à la vie pratique (telles la garde d'enfants, une aide-ménagère...).

En cas de diagnostic de l'un des cancers couverts, ces garanties d'assistance sont renforcées pour les assurées (soutien psychologique, recherche d'établissements de soins, conseils sur la nutrition et l'activité physique...), mais également pour leurs proches (mise en relation avec un groupe de parole, assistance aux devoirs pour les enfants...).

Capital diagnostic

Surtout, les assurées perçoivent alors un « capital diagnostic » de 10 000 € à 70 000 € (en fonction du montant des cotisations), versé en une ou plusieurs fois, au choix. Un capital unique supplémentaire de 10% est versé en cas d'intervention chirurgicale thérapeutique ou réparatrice (1 000 à 7 000 €), quel que soit le nombre d'interventions.

Retour à la vie active

Enfin, en phase de guérison, les assurées bénéficient d'une aide personnalisée au retour à la vie active. La garantie prend fin 365 jours après le diagnostic du cancer.

Exemple tarifaire

Le montant de la cotisation dépend du « capital diagnostic » choisi et de l'âge des assurées. La cotisation moyenne est de 25 € par mois pour une femme de 40 ans ayant choisi un capital de 30 000 €.

Distribution

Serena est pour l'instant commercialisé par le seul canal du marketing direct (mailing, appels téléphoniques). Sollicité par ses courtiers partenaires, son autre réseau de distribution, Metlife France va mener avec eux un test de commercialisation de ce produit d'ici à la fin 2012.

NOTRE AVIS

AVANTAGES

  • Une offre segmentée pour les femmes, unique sur le marché.
  • Un « capital diagnostic » fractionnable en plusieurs échéances.
  • Des services d'assistance en cas d'hospitalisation, même non liée à un cancer.

LIMITES

  • Un capital « intervention chirurgicale » limité à la première intervention, et seulement dans les 365 jours qui suivent le diagnostic.
  • La garantie limitée à certains cancers uniquement.
  • L'adhésion impossible après 60 ans et la garantie cesse après 65 ans.

LE MARCHÉ

UNE PREMIÈRE EN FRANCE

  • Fort de son expérience en assurance emprunteur avec risques aggravés de santé, l'assureur anglo-saxon Metlife, peu connu en France, a pris le risque de proposer une assurance cancer spécifique, une niche jusqu'ici inexploitée par des assureurs français, qui craignent ses effets sur leur image. La couverture des maladies « redoutées » était jusqu'à présent proposée en option dans certains contrats de prévoyance collective. Après avoir mis sur le marché un produit similaire en Espagne et au Japon, les résultats encourageants d'une étude qualitative menée en France ont incité Metlife à lancer Serena en juin 2011, le produit étant finalement perçu « très positivement » par les femmes interrogées. Depuis, les opérations de télémarketing ont donné des taux de concrétisation de 4,5% sur les prospects et de 25% sur les clientes en portefeuille.

 

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 14 mai 2021

ÉDITION DU 14 mai 2021 Je consulte

Emploi

ODYSSEY RE

Adjoint(e) de Souscription F/H

Postuler

SOLUSEARCH.

Juriste Réassurance Senior H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances responsabilité civile, décennale du SIEP du Santerre.

SIEP du Santerre

14 mai

80 - SIEP DU SANTERRE

Prestations de services juridiques.

Ville d'Emerainville

14 mai

77 - EMERAINVILLE

Accompagnement à la création d'une structure d'attractivité territoriale : étude dé...

Communauté Urbaine Grand Besançon Metropole

14 mai

25 - GRAND BESANCON METROPOLE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Couvrir les cancers féminins sans tabou

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié