MetLife adapte son produit vedette à la concurrence

MetLife adapte son produit vedette à la concurrence
La nouvelle version de Super Novaterm Crédit s'est alignée sur les garanties proposées par les banques, tout en élargissant la couverture.
L'ex-Alico sort une nouvelle formule de son assurance emprunteur phare, davantage en phase avec un marché plus ouvert depuis l'instauration de la loi « Lagarde ».

Pour MetLife France, l'entrée en vigueur de la loi de régulation bancaire et financière constitue à la fois une opportunité et une contrainte. Si ce texte permet aux emprunteurs de choisir librement l'assurance de leur prêt et devrait donc être un accélérateur pour le contrat de l'ex-Alico, qui génère à lui seul plus du tiers de son chiffre d'affaires, il contraint l'assureur à le rénover, afin de l'aligner sur l'offre bancaire.

Davantage et moins cher

La nouvelle formule de Super Novaterm Crédit comprend une garantie invalidité permanente partielle à partir de 33% sous la forme d'un versement de capital à l'organisme prêteur, une option extension de garanties pour les affections psychiques, les atteintes discales et/ou vertébrales, ainsi qu'une garantie perte d'emploi avec une indemnité journalière dans la limite de 100€. Ce sont autant de couvertures qui sont proposées dans les assurances emprunteur des banques, lesquelles détiennent encore 85% du marché.

Afin d'être plus compétitif, MetLife a également décidé de baisser ses tarifs. « La baisse des tarifs sera compensée par une augmentation des volumes », explique le directeur marketing, Marc de La Taille. Parallèlement, le spécialiste de l'assurance de personnes ajoute à son produit des critères de risques « hors normes », sa marque de fabrique. « Nous pouvons prendre plus de risques que d'autres assureurs. » La souscription de la garantie décès du nouveau Super Novaterm Crédit a ainsi été étendue jusqu'à 85 ans, la couverture des capitaux jusqu'à 50 M€ et les garanties invalidité permanente et totale et incapacité temporaire et totale de travail jusqu'à 70 ans.

LA LOI « LAGARDE » N'A PAS ENCORE PORTÉ SES FRUITS

Plus de 60% des Français ne savent pas qu'ils peuvent désormais choisir plus facilement leur assureur emprunteur en dehors de la banque où ils souscrivent leur crédit immobilier, selon une récente étude réalisée par l'Ifop pour le compte de la Macif. Par ailleurs, près de 50% d'entre eux n'effectuent aucune comparaison avant de souscrire ce type de contrat.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 18 octobre 2019

ÉDITION DU 18 octobre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestation d'assurance

Amiens Aménagement

18 octobre

80 - Amiens

Prestations de services d'assurances IARD pour une durée de 4 ans.

Ville de L'Ile d'Elle

18 octobre

85 - L'ILE D'ELLE

SERVICE D'ASSURANCES DES RISQUES STATUTAIRES.

Communauté de Communes du Savès

18 octobre

32 - LOMBEZ

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

MetLife adapte son produit vedette à la concurrence

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié