Santé collective : L'Ipsec assiste les assurés en affection de longue durée

Santé collective : L'Ipsec assiste les assurés en affection de longue durée
L'institution de prévoyance des secteurs publics propose une palette de services aux patients atteints de pathologies graves.

Depuis ce mois d'octobre, l'Ipsec, une institution de prévoyance membre du groupe Humanis et spécialisée dans les secteurs public et parapublic, propose une nouvelle prestation dédiée aux assurés en affection de longue durée (ALD). Baptisée ALD Conseils, elle est offerte en inclusion, en partenariat avec Filassistance, auprès des entreprises ayant souscrit un contrat collectif.

Réduire les difficultés quotidiennes

Cette offre intègre une palette de services personnalisés destinés à pallier les difficultés quotidiennes des assurés. En cas de traitement chimiothérapique, par exemple, elle les oriente vers des prestataires pour l'aide à la toilette ou la fourniture de perruques. Elle offre soutien et écoute psychologique à l'assuré et à son aidant, afin de limiter l'impact de situations douloureuses sur les plans médicaux, psychosociologiques et familiaux.

Autre dimension d'ALD Conseils, l'accompagnement dans le parcours de soins est optimisé afin d'aider les assurés dans leurs démarches, tant sur le plan médical que social ou administratif et financier. L'Ipsec et son partenaire prévoient ainsi une information sur les possibilités de prise en charge en matière d'assurance maladie ou d'invalidité, ainsi qu'une assistance en cas de désaccord avec un professionnel de santé. Par ailleurs, l'Ipsec a engagé une réflexion sur les modalités de déploiement de ces prestations auprès des retraités, ainsi que sur des prestations payantes (préparation du domicile lors des sorties d'hospitalisation et aide à domicile après les séances de chimiothérapie).

DES MALADIES COÛTEUSES
  • Huit millions de patients sont pris en charge à 100% au titre des affections de longue durée (ALD). Ils représentent 15,5% des personnes protégées par l'assurance maladie, mais concentrent près des deux tiers des dépenses, et leur nombre progresse de 4% par an. Contrairement à une opinion répandue - utilisée aussi par les pouvoirs publics pour justifier la hausse de taxes sur les contrats santé -, les ALD coûtent aux complémentaires 1,7 fois plus cher que la moyenne des assurés, du fait des dépassements d'honoraires et d'une consommation de soins plus élevée.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Santé collective : L'Ipsec assiste les assurés en affection de longue durée

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié