Sporticament, le remède MGEN en faveur de l’activité physique

Sporticament, le remède MGEN en faveur de l’activité physique
Dans la boîte distribuée par la MGEN, une notice de 64 pages sur le bon usage de l'activité physique et sportive.

Format, graphisme et même vocabulaire… Le Sporticament a tout pour ressembler à une boîte de médicament. Si ce n’est qu’en l’ouvrant, l’utilisateur ne découvre pas une quelconque plaquette de gélules mais une notice de 64 pages  sur «le bon usage de l’activité physique et sportive». On y retrouve aussi bien les indications – concernant notamment les maladies pour lesquelles l’activité peut réduire les symptômes – que les mises en garde spéciales sur la nécessité d'un bilan médical dans certains cas ou encore les posologies suivant l’âge.

Réduction des risques

A l’origine de ce projet, la Mutuelle générale de l’Education nationale (MGEN) a prévu de distribuer quelque 50 000 Sporticaments en 2014 dans le cadre de toutes ses opérations de prévention santé. Pour ce groupe mutualiste, qui affiche plus de 3,5 millions de personnes protégées, l’objectif est ainsi d’informer plus largement la population du bienfait d’une réduction des risques liés à la sédentarité, sur le thème «le meilleur médicament est l’activité physique».

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Sporticament, le remède MGEN en faveur de l’activité physique

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié