[DOSSIER] Réassurance vie 1/4

Réassurance vie : Le marché français suscite les convoitises

Alors que de gros enjeux techniques attendent les réassureurs dans les années à venir, le marché français essaie d'innover et, pour une partie, d'étendre la partie vie dans les souscriptions. Et de nouveaux entrants viennent animer le Landerneau du secteur.

Très feutré, le petit monde de la réassurance vie en France continue de mener sa barque en toute discrétion. Spécificité du secteur : si le montant des primes santé/vie/accidents cédées par les cédantes frôle les 9 Md€, la moitié au moins n'est pas accessible aux réassureurs, car celle-ci fait l'objet d'un échange prioritaire entre les institutions de prévoyance (IP), les mutuelles et les assureurs.

Au plan des acteurs, obtenir des chiffres pour avoir une idée de la part de marché des uns et des autres reste une gageure. Seul Hannover Re indique qu'il souscrit 370 M€ en vie en France (en normes IFRS ; 800 M€ en ajoutant l'épargne). Partner Re déclare être dans le même ordre de grandeur que le précédent. « Ces informations ne sont pas publiées en tant que telles ; le rapport annuel indique que Swiss Re a enregistré, en 2011, 770 M$ de primes en France, dommages et assurances de personnes confondus, le dommage étant majoritaire dans ce total », explique seulement Pierre-Yves Le Corre, directeur des assurances de personnes pour la France chez Swiss Re Europe SA.

En risques biométriques classiques, les offres de capacités peuvent être très différentes d'un réassureur à l'autre. Ainsi, tous ne sont pas capables d'offrir des capacités pour la pandémie.

Philippe Virolle, directeur vie-accident-santé chez Aon Benfield

Une quinzaine d'acteurs

Une autre explication d'un observateur face à ce manque de données : hormis Scor, numéro un naturel et incontesté sur le marché, les autres réassureurs seraient déçus par leurs chiffres en vie en France, sans commune mesure avec les primes qu'ils souscrivent en dommages aux biens.

En tout cas, une quinzaine de réassureurs constituent toujours le noyau dur de la place, avec, en tête, les grands réassureurs généralistes mondiaux : après Scor, figurent ainsi Munich Re, Swiss Re, Hannover Re ou Partner Re.

Les spécialistes, qui souscrivent exclusivement de la vie, tels RGA ou Gen Re, sont plus en retrait, même s'ils ont parfois une offre plus complète que les ténors. « Nous souscrivons tous les risques : décès, incapacité, invalidité, complémentaire santé, dépendance », explique Sara Fénelon, directeur vie/santé chez Gen Re. Axis reste également présent. « En risques biométriques classiques, les offres de capacités peuvent être très différentes d'un réassureur à l'autre. Ainsi, tous ne sont pas capables d'offrir des capacités pour la pandémie ou le nucléaire », observe Philippe Virolle, directeur vie-accident-santé chez Aon Benfield. Quant au Lloyd's, « parfois on les voit, parfois non ! », témoigne un courtier. Surtout, de nouveaux entrants commencent à animer le marché, tel la société bermudienne Arch Re, qui ne souscrivait que des contrats accident depuis le Danemark, ou encore Canada Life, qui a visiblement de fortes ambitions.

LE CHIFFRE

  • 8,485 Md€ Le montant des primes cédées en vie, accident et santé en 2010, dont 5,850 Md€ auprès d'assureurs et 2,635 Md€ auprès de réassureurs.

Du côté des couvertures proposées aux cédantes, on observe des réflexions sur le risque de longévité (qui pose de vrais enjeux en matière de dépendance), qui reste un enjeu technique de taille. « Nous avions regardé ce risque dans les années 90, mais cela coûtait trop cher à l'époque. Aujourd'hui, nous nous repenchons dessus, par exemple pour les sorties des articles 83 en rente pour les risques aggravés », témoigne Claude Vercasson, directeur général d'Hannover Re en France.

Surtout, une tendance semble se confirmer, qui divise le marché : l'essor d'offres de services. De fait, Swiss Re se lance dans des partenariats visant à inclure, dans les contrats, des prestations de différentes sortes, par exemple en matière de prévention. Le réassureur annonce la signature d'un accord avec la société britannique Roadtohealth. « Il s'agit de proposer une démarche personnalisée avec un questionnaire assez détaillé, suivi d'un programme de coaching santé individualisé, pour mieux comprendre et maîtriser, par son mode de vie, son état de santé et ses facteurs de risque, pour fournir des solutions de couverture de plus grande valeur », explique Pierre-Yves Le Corre.

Le groupe suisse développe la même démarche pour la dépendance. Ces innovations ne sont pas du goût de tous. « En 2005, des réassureurs ont essayé de développer des prestations, en mutualisant un package d'assistance pour les petits assureurs. À l'époque, les offres se mettaient en place, une mutualisation s'avérait compliquée et le prix n'était pas suffisamment attractif pour le client. Par conséquent, pour répondre aux demandes et préoccupations de nos clients, nous nous sommes concentrés sur notre métier, qui est la compréhension du risque et sa réassurance », commente Pascale Gallego, directrice vie Europe du Sud, Moyen-Orient et Amérique latine chez Partner Re. Même ressenti chez Scor;

DEUX TYPES DE COUVERTURES EN RÉASSURANCE VIE

  1. Les risques biométriques la mortalité, longévité, incapacité-invalidité...
  2. Les risques non biométriques les couvertures pour les contrats d'assurance vie, par exemple pour les garanties en cas de volatilité des marchés financier

QUATRE CATÉGORIES D'ACTEURS

1. LES ASSUREURS DIRECTS, (INSTITUTIONS DE PRÉVOYANCE, MUTUELLES, COMPAGNIES)

2. LES GRANDS RÉASSUREURS GÉNÉRALISTES MONDIAUX Scor, Munich Re, Swiss Re, Hannover Re...

3. LES RÉASSUREURS SPÉCIALISÉS EN VIE Gen Re, RGA...

4. LES NOUVEAUX ENTRANTS OU ADEPTES DU « STOP AND GO » Lloyd's, Axis, Arch Re...

Le Magazine

ÉDITION DU 29 mai 2020

ÉDITION DU 29 mai 2020 Je consulte

Emploi

SOLUSEARCH.

Juriste Réassurance H/F

Postuler

SAS COHEN CORPORATE ASSURANCES

Commerciaux Sédentaires H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations de service en assurance.

Ville de Parentis en Born

02 juin

40 - PARENTIS EN BORN

Mission de commissariat aux comptes pour la période 2020-2025.

Agence Nationale de la Recherche ANR

02 juin

75 - AGENCE NATIONALE DE LA RECHERCHE

PRESTATIONS NECESSAIRES A L'ETABLISSEMENT DES ACTES DE TRANSFERT DES BIENS IMMOBILI...

Agende de mutualisation des universités

02 juin

75 - AMUE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Réassurance vie : Le marché français suscite les convoitises

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié