Assurer dabord la personne, puis son patrimoine

Assurer dabord la personne, puis son patrimoine
dr Pascal Jouve Gérant du cabinet Corellon
Le cabinet de conseil en gestion du patrimoine Corellon s'occupe non seulement de faire fructifier l'épargne de ses clients, mais aussi de les assurer contre les risques de la vie.

Le cabinet Corellon n'est pas à une particularité prés. Tout d'abord, ce cabinet de conseil en gestion de patrimoine indépendant (CGPI) reçoit ses clients dans ses bureaux du quartier résidentiel des plages à Toulon (Var). « Je ne supporte pas que notre métier soit réduit au stéréotype de commerciaux qui vendent des produits en porte à porte. Nous cherchons davantage à proposer un modèle, fondé sur l'expertise et l'honorabilité, qui se rapproche de celui des cabinets d'avocats d'affaires », explique Pascal Jouve, gérant de Corellon, qui emploie 3 conseillers. Autre différence : le cabinet, créé en 2003, a augmenté son chiffre d'affaires pendant la crise, et son carnet de rendez-vous est encore bien chargé, avec pas moins de 25 clients par semaine dans les périodes normales et 30 dans les périodes intenses.

Le quotidien avant le patrimoine

La raison de ce succès, selon Pascal Jouve, se trouve essentiellement dans la spécialisation du cabinet. Tout est dit, ou presque, sur sa carte de visite : « Assurance de la personne et gestion de patrimoine. » Corellon fait figure d'exception parmi les CGPI, et pourtant : « Il faut d'abord assurer la base de rémunération du foyer, avant de proposer des solutions patrimoniales, martèle Pascal Jouve. Comment peut-on préconiser un montage immobilier défiscalisant si, aujourd'hui, les revenus de la famille ne sont pas sécurisés ? Protéger les revenus du travail avant de développer un patrimoine est simplement une question de bon sens. » Le plus gros risque mal appréhendé ? « L'invalidité, pas le décès. » Parmi les 450 clients du cabinet, dont l'âge moyen s'élève à 45 ans, « beaucoup étaient mal couverts », notamment les travailleurs non salariés.

Amortir les coups durs, et prévoir à long terme

Pascal Jouve et Corinne Sauze, les fondateurs du cabinet, tous les deux issus d'un réseau salarié spécialisé en assurance de personnes, avouent avoir consacré un an à faire le tour des assureurs pour trouver les contrats les mieux adaptés aux profils de leurs clients. « Nous avons retenu 22 compagnies avec lesquelles nous travaillons régulièrement. » Chaque rendez-vous commence par un audit social visant à déterminer le niveau de protection de la famille en cas de coup dur. « Mais attention, s'il ne faut pas être sous-couvert, il est également dangereux, en protection sociale, d'être surcouvert. Il est nécessaire d'ajuster périodiquement les garanties. Nous proposons une convention de suivi, afin de rencontrer nos clients une fois par an et de les assister lors des sinistres », explique Pascal Jouve.

Ce travail fastidieux - éplucher les contrats et les clauses - est rémunéré en honoraires, qui représentent 25 % du chiffre d'affaires du cabinet. Une fois cette tâche effectuée, place à la gestion de patrimoine : « Notre mission s'inscrit dans une cohérence globale. » Là encore, le cabinet Corellon ne fait pas tout à fait comme les autres en s'intéressant autant à l'épargne de sécurité qu'à l'épargne retraite de très long terme. « Dix ans, c'est demain », conclut Pascal Jouve.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 18 octobre 2019

ÉDITION DU 18 octobre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances tous risques expositions

FRAC Provence Alpes Côte d'Azur Fond Régional d'Art Contemporain

21 octobre

13 - FRAC PACA

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Assurer dabord la personne, puis son patrimoine

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié