[DOSSIER] L'Observatoire européen des femmes dans l'assurance 1/7

L'europe des femmes dans l'assurance

L'Argus de l'assurance a réalisé, en partenariat avec Allianz, le premier Observatoire européen des femmes dans l'assurance. Résultat : dans tous les pays européens, la parité est loin d'être respectée, passé les premiers échelons hiérarchiques.

Quelle est la place des femmes dans l'assurance européenne ? Telle est la question que L'Argus de l'assurance s'est posée au moment de réaliser ce premier Observatoire traitant de cette question. Ce dernier se nourrit d'une étude exclusive, produite à partir de données publiques et pour laquelle cinq pays ont été mis sur le grill, l'Allemagne, l'Espagne, la France, l'Italie et le Royaume-Uni.

Premier constat : dans tous ces pays, la parité est respectée dans l'effectif salarié total du secteur. En France, l'assurance est même largement féminisée (59%) et devrait le rester longtemps, puisque 58% des nouveaux entrants dans la vie professionnelle sont des femmes. Pour autant, passé les premiers échelons hiérarchiques, les femmes peinent à atteindre les fonctions managériales. Quel que soit le pays observé, leur part dans l'encadrement est toujours minoritaire.

Partout, le plafond de verre

Cependant, des différences apparaissent entre les cinq pays étudiés. Car si les cadres françaises (46,2% de l'effectif de cette catégorie) sont quasiment aussi nombreuses que leurs homologues masculins, les Espagnoles (25%) et les Italiennes (22%) sont clairement sous-représentées. Les raisons ? Dans la péninsule ibérique, les politiques publiques en matière d'égalité entre les sexes ne sont pas assez engagées et freineraient les femmes dans leur évolution de carrière. Alors qu'en Italie, loin des stéréotypes, la cause au faible taux d'encadrement serait plutôt à aller chercher du côté du travail à temps partiel. Très répandus chez les femmes, ces emplois ne seraient pas forcément favorables à la promotion.

Dans ce contexte, on comprend mieux pourquoi les femmes européennes sont encore plus faiblement représentées dans les fonctions de décision. Des postes de haut niveau qu'elles atteindraient d'ailleurs, tous pays confondus, plus facilement dans les filières ressources humaines et marketing que techniques et opérationnelles.

L'écart reste grand, mais le processus est lancé

En France, les femmes ne représentent que 27,7% des cadres de direction. Néanmoins, ce chiffre doit être relativisé, parce qu'il est en constante augmentation. « Il y a dix ans, ce taux s'établissait à 16,4%. Cela signifie que nous sommes désormais dans un processus vertueux, dans lequel les entreprises veulent favoriser l'accès des femmes à des fonctions de direction. Sans aller jusqu'à parler de discrimination positive, il y a un donc un phénomène de rattrapage qui s'opère en faveur des femmes dans les postes à responsabilités », précise Norbert Girard, secrétaire général de l'Observatoire de l'évolution des métiers de l'assurance. Afin de tendre vers davantage de mixité, les compagnies françaises impulsent des initiatives majeures au sein de leurs équipes. Toutefois, au regard de la composition des comités de direction et des conseils d'administration, le chemin vers la parité est encore long, en France comme ailleurs.

Leader économique européen, l'Allemagne ne compte que 3,6% de femmes au sein des comités de direction de ses 59 premiers groupes d'assurances. Pire, selon notre enquête, aucune femme ne serait, outre-Rhin, présidente de directoire. En matière d'accès aux organes décisionnels des entreprises d'assurances, l'Italie et le Royaume-Uni ne sont guère mieux lotis.

L'indispensable volonté politique

Pour autant, dans ces deux pays, des volontés politiques émergent afin que les choses évoluent. En Italie, une loi est entrée en vigueur en août dernier obligeant les sociétés privées à nommer 20% de femmes au sein de leur conseil d'administration d'ici à 2015. Au Royaume-Uni, Lord Davies a fixé la barre encore plus haut, en recommandant d'atteindre les 25% d'ici à deux ans. Bref, malgré des écarts encore significatifs entre les deux sexes, le changement est en marche. Et cela partout en Europe.

L'europe des femmes dans l'assurance

PART DANS L'EFFECTIF TOTAL DU SECTEUR

1. France 59,1%

2. Italie 52%

3. Royaume-Uni 50%

4. Allemagne 50%

5. Espagne 49%

POURCENTAGE DANS LES RECRUTEMENTS

1. France 58%

2. Italie 51%

3. Espagne 51%

LES FEMMES PARMI LES NON-CADRES

1. France 69,1%

2. Espagne 60%

3. Allemagne 50%

LA FÉMINISATION DE L'ENCADREMENT

1. France 46,2%

2. Royaume-Uni entre 25 et 35% de managers

3. Allemagne entre 12 et 35% (selon le niveau d'encadrement)

4. Espagne 25%

5. Italie 22%

PRÉSENCE DANS LES COMITÉS EXÉCUTIFS OU DE DIRECTION

1. Espagne 5%

2. Allemagne 3,6% (au sein des 59 premiers groupes d'assurance allemands)

N. B. : la France, l'Italie et le Royaume-Uni ne communiquent pas sur cette donnée. Pour autant, dans toutes les entreprises que nous avons interrogées, la part des femmes dans les comités de direction reste minime.

OBSERVATOIRE « L'EUROPE DES FEMMES DANS L'ASSURANCE »

Les femmes au travail, tous secteurs confondus

PART DE LA POPULATION ACTIVE

1. France 47,7%

2. Royaume-Uni 46%

3. Allemagne 45,8%

4. Espagne 44%

5. Italie 41%

PRÉSENCE DANS LES CONSEILS D'ADMINISTRATION

1. France 20,8% (entreprises du Cac 40)

2. Royaume-Uni 15,6% (dans les 100 plus grosses sociétés cotées outre-Manche, FTSE 100)

3. Espagne 11% (sociétés cotées en Bourse)

4. Italie 9,75%

5. Allemagne 2,2% (entreprises du Dax 30)

TAUX D'EMPLOI DES FEMMES

1. Allemagne 70%

2. Royaume-Uni 66,1%

3. France 59,7%

4. Espagne 55,5%

5. Italie 47,2%

PROPORTION DE DIPLÔMÉES DE L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

1. France 63,8% (à partir de licence)

2. Royaume-Uni 57%

3. Italie 56,7%

4. Espagne 52%

5. Allemagne 40%

L'ENCADREMENT FÉMININ DANS LES ENTREPRISES

1. France 34%

2. Royaume-Uni 33,2%

3. Espagne 30%

4. Allemagne 27,7%

Sources pour l'ensemble du dossier Allemagne AGV (syndicat patronal de l'assurance) 2010, DIW (institut allemand pour la recherche économique), OCDE, Destatis (Insee allemand), Bundesagentur für Arbeit (Pôle Emploi allemand) Espagne ICEA (Institut de coopération des entités d'assurances) 2011, Rapport PWC 2011, INE (institut national de statistiques) France Insee, Rapport de l'Observatoire sur les métiers des salariés de l'assurance 2012, Apec 2011, CapitalCom Italie Ania (association nationale des entreprises d'assurances) 2011, Istat (institut national de la statistique) 2012, Banque d'Italie, Corriere della Serra (quotidien italien) 2012 Royaume-Uni Assureurs interrogés, GMI Ratings, ONS (Bureau des statistiques britanniques), HESA (agence de statistiques spécialisée dans l'éducation supérieure), UK CES (Commission pour l'emploi et les compétences) 2010, Cranfield University Tous pays Eurostat

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 11 juin 2021

ÉDITION DU 11 juin 2021 Je consulte

Emploi

ODYSSEY RE

Adjoint(e) de Souscription F/H

Postuler

SOLUSEARCH.

Juriste Réassurance Senior H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Conseil et assistance en gestion financière.

ACOSS - Agence Centrale des Organismes de Sécurité Sociale

13 juin

93 - MONTREUIL

ACQUISITION DE TITRES RESTAURANT.

CA Grand Paris Sud Seine Essonne Sénart

13 juin

91 - CA GRAND PARIS SUD

Groupement de commande : Frais de santé et Prévoyance.

EPIC Meribel Tourisme

13 juin

73 - EPIC MERIBEL TOURISME

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

L'europe des femmes dans l'assurance

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié