Les charmes de la périphérie

Le cabinet Albius a choisi délibérément de quitter le centre de Mulhouse pour aller à la rencontre d'une clientèle plus porteuse.

Une forte fréquentation n'est pas toujours synonyme de succès. Pascal Bollecker et Jean-Yves Burst, agents associés de l'agence MMA de Mulhouse, l'ont appris à leurs dépens dans leur agence située en centre-ville. « Nous détenions un fort volume d'activité sous la forme de monocontrats, surtout en auto, mais notre résultat technique était plutôt mauvais », se souvient Jean-Yves Burst. Le cabinet a pourtant été baptisé du nom d'Albius afin de figurer dans les premières pages de l'annuaire et des moteurs de recherche.

La banlieue, on s'y rend, et en voiture

Hors de question de se satisfaire plus longtemps d'un rôle de simples « distributeurs d'assurances ». Ils décident donc de s'implanter là où les clients n'entreront pas par hasard, persuadés par ailleurs que la clientèle fuit le centre-ville et son insécurité pour rechercher la commodité d'un lieu accessible en voiture.

Pour atteindre cet objectif, Jean-Yves Burst et Pascal Bollecker ne craignent pas d'aller à contre-courant d'un urbanisme tendance qui met l'accent sur l'aménagement des coeurs urbains. Et, alors que Mulhouse est en pleine mutation avec l'introduction du train-tram et la revalorisation du centre-ville, ils quittent leur emplacement sans l'ombre d'un regret.

Leur recherche d'un nouveau lieu d'implantation est appuyée par leur compagnie : une analyse des données issues du géomarketing met en relief un manque de pénétration de l'agence dans la périphérie de Mulhouse. « Du coup, nous nous sommes trouvés face à une nouvelle zone de chalandise de 40 000 habitants, soit les deux tiers de la ville de Colmar », se souvient Pascal Bollecker. Un local est détecté à un rond-point de Kingersheim, dans la banlieue nord de Mulhouse, aux confins de plusieurs petites communes du bassin potassique, à proximité d'une zone commerciale et, surtout, à la première sortie d'autoroute en venant de Suisse. « Nous profitons du passage de 20 000 véhicules par jour et, surtout, des nombreux bouchons ! » s'amusent les deux assureurs. Jour après jour, les frontaliers, au fort pouvoir d'achat, mémorisent la présence de l'agence Albius à l'enseigne des trois boules de MMA.

Le centre, on y reste,pour le prestige

Dès 2009, sa première année de fonctionnement, cette implantation, dont le coût annuel est de 55 000 €, a enregistré 530 contrats. Elle devrait atteindre 600 contrats cette année avec un taux d'équipement d'environ, trois contrats par client. « Nous pensons équilibrer dans les trois ans », estime Pascal Bollecker, et le cabinet envisage la création d'un nouveau poste en 2011.

L'agence a par ailleurs conservé son siège à Mulhouse, élément de notoriété important, mais opté pour un quartier tertiaire à l'entrée de la métropole, adresse plus prestigieuse qui sera la carte de visite auprès des professionnels, PME et TNS.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 30 octobre 2020

ÉDITION DU 30 octobre 2020 Je consulte

Emploi

CRETEIL HABITAT SEMIC

CHEF DU SERVICE MARCHE/ASSURANCES H/F

Postuler

CEGEMA

Chargé de Gestion Emprunteur H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances

SEMIGA

31 octobre

30 - SEMIGA

Prestations d'assurances pour l'ign.

Institut National de l'Information Géographique et Forestière - IGN

31 octobre

94 - ST MANDE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Les charmes de la périphérie

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié