Management : Des inspecteurs moins influents

Si les inspecteurs d'assurance ont progressivement perdu leur autonomie au cours des dix dernières années, leur rôle a été recentré autour de l'animation et du management.

L'Observatoire de l'évolution des métiers de l'assurance a présenté au début de l'année une étude sur les métiers de l'inspection. Verdict : entre 2002 et 2010, le nombre d'inspecteurs n'a quasiment pas évolué. De 6 039 il y a dix ans, ils sont passés à 6 169 fin 2010 (+ 2 %). Seulement voilà : si les effectifs sont restés relativement stables, les missions confiées aux inspecteurs ont, quant à elles, changé. « Nous avons désormais moins d'autonomie, de polyvalence et de pouvoir », constate Francky Vincent, inspecteur manager développement chez Generali.

Chargés, au début des années 2000, du recrutement, de la formation, du contrôle, de l'animation et du développement des commerciaux salariés, ces hommes de terrain ont vu progressivement leur champ d'activité se réduire. « Un certain nombre de leurs tâches ont été automatisées », remarque Norbert Girard, secrétaire général de l'Observatoire. « Pour tous les métiers de l'inspection, la révolution de l'information a signifié la perte de l'exclusivité relationnelle et une subordination de plus en plus grande aux processus et outils de l'entreprise », précise l'étude.

LES CHIFFRES

  • 6 169 inspecteurs dans l'assurance
  • 4,3% de la population totale du secteur
  • 46,6 ans d'âge moyen
  • 82,6% sont des inspecteurs commerciaux

Source : Observatoire de l'évolution des métiers de l'assurance, « Les métiers de l'inspection »

 

Moins contrôleurs et davantage animateurs

S'ils n'ont plus la mainmise sur le recrutement et la souscription, les inspecteurs conservent toutefois leur fonction d'animation au sein des différents réseaux, qu'il s'agisse des courtiers, des agents ou des réseaux salariés des compagnies. « Depuis la crise économique de 2008, les compagnies ont même renforcé ce rôle d'animateur. Dans un contexte de maîtrise des budgets, il revient en effet aux inspecteurs de veiller à l'application sur le terrain de la politique de l'entreprise et de contrôler au plus près l'activité des réseaux de distribution », précise Sabrina Roche, présidente du Syndicat national des inspecteurs d'assurances (SNIA). « Si bien que l'activité principale de leur métier, c'est désormais le management de la performance commerciale », ajou-te Patrice Plamberck, inspecteur et délégué syndical central CFE-CGC chez Allianz.

Moins techniques et davantage commerciaux

Selon l'étude de l'Observatoire des métiers de l'assurance, le nombre d'inspecteurs commerciaux a grimpé entre 2002 et 2010 (+ 310 salariés), et représente désormais plus de 82% des effectifs du métier. À l'inverse, le nombre d'inspecteurs techniques n'a pas arrêté pas de baisser : les gestionnaires de contrats ont ainsi vu leur population se réduire de 17% sur la période. Vu le contexte économique morose du secteur, la tendance n'est pas prête de s'inverser.

TÉMOIGNAGE

Eddy Vanoverschelde, inspecteur commercial en assurances de personnes chez Axa

« Un pouvoir recentré autour de l'animation commerciale »

« Compte tenu des moyens de communication modernes et du développement des outils informatiques, le rôle de l'inspecteur s'est transformé. Ses fonctions historiques, comme la souscription et le contrôle d'activité, lui ont progressivement été retirées. Les entreprises ont industrialisé ces tâches. Il n'empêche, les assureurs ont toujours besoin de l'inspecteur, notamment comme relais stratégique sur le terrain. Du coup, son pouvoir est recentré autour de l'animation commerciale et du management. Alors qu'on lui demandait auparavant de savoir jouer de tous les instruments de musique, l'inspecteur est désormais davantage perçu comme un chef d'orchestre. »

 

Emploi

Assistra

Chef de Parc Automobile H/F

Postuler

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Management : Des inspecteurs moins influents

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié