Médéric met un terme à sa crise de gouvernance

Guillaume Sarkozy prendra les rênes du groupe de protection sociale le 1er septembre alors que les comptes sont redevenus bénéficiaires.

Le feuilleton est terminé. « Les conseils d'administration des différentes institutions de Médéric réunis les 30 et 31 mai 2006 ont approuvé, dans le cadre du processus de renouvellement de la direction générale annoncé le 28 mars, la nomination de Guillaume Sarkozy comme délégué général, à compter du 1er septembre », a annoncé Médéric dans un communiqué laconique.

Le groupe, redressé, lui offre un beau point de chute

Dans le contexte de crise de gouvernance que connaissait le groupe de protection sociale depuis plusieurs mois, le nom de Guillaume Sarkozy a été l'un des premiers à circuler. Écartée un moment faute de faire l'unanimité, sa candidature a de nouveau alimenté les rumeurs ces deux dernières semaines. L'abandon de ses mandats patronaux, la semaine dernière au Medef et le mois dernier à l'Union des industries textiles, a levé les derniers obstacles à sa nomination.

Après le dépôt de bilan de son entreprise Tissage de Picardie à l'automne dernier, Guillaume Sarkozy n'a donc pas tardé à retrouver un joli point de chute : le groupe paritaire, après plusieurs exercices déficitaires, affiche un bénéfice en 2005 (lire « l'Argus » du 26 mai, p. 22). Rompu aux négociations, Guillaume Sarkozy peut, il est vrai, se prévaloir d'une bonne connaissance du secteur, puisqu'il a été vice-président du Medef chargé de la protection sociale durant quinze ans.

Quant à Régis de Laroullière, l'actuel délégué général, et Rémi Grenier, le directeur général, leur sort est définitivement scellé. Le premier conservera ses fonctions jusqu'au 1er septembre. Le second a démissionné de l'ensemble de ses mandats le 1er juin.

Emploi

KAPIA RGI

DVELOPPEURS ANGULARJS H/F

Postuler

KAPIA RGI

CHEFS DE PROJETS Vie et/ou IARD H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Médéric met un terme à sa crise de gouvernance

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié