Benoit Chapelotte (Enass) : un bleu à l'école

Benoit Chapelotte (Enass) : un bleu à l'école
Benoit Chapelotte, directeur délégué de l’École nationale d’assurances. © Enass

Après avoir travaillé pendant dix ans pour le ministère de la Défense, cet ancien saint-cyrien découvre un nouveau secteur, l’assurance.

C’est l’inconnu du batail­lon. Lorsqu’en décembre dernier, Benoit Chapelotte est nommé directeur délégué de l’École nationale d’assurances (Enass), peu de personnes dans le secteur ont entendu parler de lui. « Cela ne m’étonne guère, puisqu’il y a encore un an, je ne connaissais ni le monde de l’en­seignement supérieur ni celui de l’assurance », avoue-t-il.

Benoit Chapelotte n’est pourtant pas un débutant. Pendant dix ans, cet ancien élève de l’école militaire de Saint-Cyr a travaillé pour le ministère de la Défense. Parmi ses principaux faits d’armes : des missions au Liban, en Guyane ou encore au Kosovo, où il fut chargé de la partie maintenance des systèmes électroniques des forces françaises et marocaines. « Mais la majeure partie de mon parcours, je l’ai passée dans l’Hexagone, à Bordeaux, à Reims et en Île-de-France », précise ce taiseux.

SON PARCOURS

  • Son âge : 36 ans
  • Sa formation : École militaire de Saint-Cyr
  • Sa fonction : Directeur délégué de l’École nationale d’assurances

Spécialisé dans l’encadrement de personnel, l’organisation et la coordination d’équipes, Benoit Chapelotte a notamment été responsable, il y a deux ans, d’une unité de cent cinquante personnes à l’École militaire de Paris. Avec les galons de capitaine à l’épaule.

Avec ce parcours, pourquoi avoir voulu soudainement quitter l’armée ? « Je savais qu’une fois ma première partie de carrière effectuée, l’étape suivante serait l’état-major. Or, cette perspective ne m’intéressait pas forcément », reconnaît-il.

Autres recrues,mais même discipline

À 35 ans, Benoit Chapelotte se met donc en quête d’un nouveau métier. En cherchant sur la bourse interministérielle de l’emploi public (BIEP), il tombe sur l’annonce de l’Enass. « De la pédagogie et du management d’équipes, c’est exactement ce que je recherchais. J’avais déjà eu l’occasion il y a quelques années de m’occuper de la formation initiale de jeunes engagés, et j’en garde un excellent souvenir », indique ce touche-à-tout.

Sa candidature retenue par le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam), dont dépend l’Enass, il troque alors sa tenue de militaire contre le traditionnel costume-cravate. Sans pour autant abandonner les bonnes habitudes de l’armée : « Je suis resté sur le même rythme. À savoir 8 h tous les matins au bureau, et départ tard le soir, seulement quand j’ai fini ce que j’ai à faire. »

En attendant l’arrivée prochaine d’un professeur titulaire de chaire (lire L’Argus du 20 novembre 2014) qui viendra l’épauler dans ses fonctions, Benoit Chapelotte s’appuie sur les intervenants de l’école pour parfaire ses connaissances de l’assurance.

Loin d’être impressionné par son nouvel environnement, il n’hésite pas à interpeller ses étudiants si besoin pour leur demander de faire preuve de plus de discipline. « Il y a des règles dans une école qu’il faut respecter. Mes étudiants savent donc jusqu’où ils peuvent aller, ils connaissent les limites à ne pas dépasser », explique-t-il.

Le risque, du terrain à la théorie

Finalement aujourd’hui, il n’y a qu’une chose qu’il regrette de sa précédente vie dans l’armée : le sport. «Quand on est militaire, on est obligé de s’entretenir physiquement. Il y a des créneaux dédiés au sport», précise ce spécialiste du demi-fond. Pas dans l’assurance.

Peu importe, car les avantages liés à sa nouvelle fonction sont légion. Notamment de pouvoir rentrer tous les soirs chez lui auprès de sa femme et de ses deux enfants. Une famille qui appréhende moins aussi les déplacements de l’ancien militaire, bien que le risque – une matière enseignée à l’Enass – fasse toujours partie de son quotidien.

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 03 décembre 2021

ÉDITION DU 03 décembre 2021 Je consulte

Emploi

ALLIASS

Gestionnaire sinistres IARD Confirmé H/F

Postuler

Natixis Assurances

CONTRÔLEUR DE GESTION EPARGNE (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurance Dommages Ouvrage pour les travaux de construction d'un nouveau collège à ...

Conseil Départemental de la Vendée

03 décembre

85 - LUCON

Assurances Dommages aux biens et risques annexes.

Ville du Chesnay-Rocquencourt

03 décembre

78 - LE CHESNAY

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Benoit Chapelotte (Enass) : un bleu à l'école

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié