Brigitte Bouquot, directrice des assurances et de la gestion des risques du groupe Thales : L'art de toujours rebondir

Brigitte Bouquot, directrice des assurances et de la gestion des risques du groupe Thales : L'art de toujours rebondir
©Laetitia Duarte BRIGITTE BOUCQUOT

Le parcours du nouveau risk-manager du groupe de télécomsThales n’a rien de linéaire. Sa carrière de hauts et de bas lui a forgé un caractère à toute épreuve.

« Rien est écrit à l’avance », aime à se rappeler l’actuel directeur des assurances et de la gestion des risques du groupe Thales, Brigitte Bouquot. Opportuniste et surtout douée en mathématiques, elle enfonce les portes de l’X, école polytechnique de Paris, bien décidée à en faire son ascenseur social. Bien lui en a pris. Véritable femme de réseau, elle sait s’en servir à bon escient. À voir son parcours, l’actuelle gestionnaire de risques de Thales s’est forgé un sacré caractère au fil de ses expériences. Minutieuse et sûre d’elle, elle met le cap sur la transversalité et fait de l’analyse du risque son credo dès ses premières années d’études.Un signe pour la suite de sa carrière qui l’emmène vers la finance ou encore l’informatique, avec une grande expérience chez IBM.

Rester humble

C’est d’ailleurs là qu’elle découvre son goût pour l’entrepreneuriat, alors que, sept ans après son intégration, lui est confiée la responsabilité de lancer et de développer une filiale pour le compte du groupe américain en partenariat avec Dassault électronique.

« Même si je l’ai en partie provoquée, j’ai aussi eu la chance d’être là au bon moment », reconnaît Brigitte Bouquot. Et d’ajouter : « J’y ai occupé tous les postes, même ceux de DRH et de DAF. Quelle formidable formation ! J’étais véritablement dans la peau d’un chef d’entreprise. » Un passage chez Dassault, au coeur de l’univers des fusions-acquisitions, lui permet de participer aux négociations entourant la cession de Thomson-CSF, puis elle devient secrétaire générale adjointe de l’entité qui, en 2000, deviendra Thales. Alors qu’elle opérait au coeur des grandes orientations stratégiques, la décision est prise de lui donner une responsabilité opérationnelle… Retour sur terre ! « J’avoue avoir été, dans les premiers temps, déstabilisée par les enjeux et les pratiques de mon nouveau métier: directrice commerciale de l’une des sociétés du groupe Thales. J’ai dû trouver les ressources pour entrer dans ce poste et manager des profils atypiques pourmoi », se remémoret- elle. Poussée par la curiosité qui la caractérise toujours aujourd’hui, elle fait le dos rond et avance. « Cette expérience enseigne, si besoin en est, l’humilité permanente », se souvient Brigitte Boucquot. Humilité qui lui fait prendre « conscience que les équipes commerciales ne fonctionnent pas, contrairement à l’habituel cliché, qu’à la carotte, mais aussi à l’affectif. » Une corde de plus à son arc, qui paye une nouvelle fois. Elle revient au siège et prend les manettes de l’audit interne deThales.

Le besoin d’échanger

Mais décidément la carrière de Brigitte Bouquot a des allures d’étapes de montagne, avec de belles ascensions et des descentes à maîtriser. En effet, au moment où elle remonte la pente une nouvelle fois, un changement d’organisation l’empêche d’accéder à de plus hautes fonctions. « On me propose alors de prendre le poste de directeur des assurances et de la gestiondes risques du groupe Thales. Au départ, j’avais des a priori sur ce poste, liés notamment à ma méconnaissance de ce métier », explique-t-elle. Mais très vite elle constate que la transversalité propre au management global des risques l’intéresse et ce, depuis sa formation d’ingénieur. Toujours fidèle à ces principes de réseau, elle s’engage dans des associations telles que l’Amrae, où elle est devenue administrateur depuis peu. « L’expertise pointue propre à ce métier isole un peu au sein de l’entreprise. Cest pour cette raison que je m’investis dans une structure comme l’Amrae. Nous échangeons sur nos expériences et nos problématiques », explique Brigitte Bouquot. Quant à son appétence entrepreneuriale, elle ne l’a pas quitté. Pour preuve, elle aimerait se voir confier des mandats d’administratrice dans des entreprises.

SON PARCOURS

  • Son âge 56 ans
  • Sa formation Docteur ingénieur en économie à l'X, école polytechnique de Paris
  • Sa fonction Directeur des assurances et de la gestion des risques du groupe rattaché au directeur financier

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Brigitte Bouquot, directrice des assurances et de la gestion des risques du groupe Thales : L'art de toujours rebondir

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié