Catherine Belin-Ventéjol (Polyexpert Construction) : l'ambition, mine de rien

Catherine Belin-Ventéjol (Polyexpert Construction) : l'ambition, mine de rien
LAEëTITIA DUARTE Catherine Belin-Ventéjol, directrice générale adjointe de Polyexpert Construction.

Celle qui se rêvait artiste s’est finalement épanouie dans l’univers de la construction où elle mène un ambitieux chantier de développement

«Je souhaite que Polyexpert Construction continue à gagner des parts de marché pour devenir l’un des leaders du marché », assè­ne Catherine Belin-Ventéjol avant de se raviser, comme étonnée par son audace. « Mais nous n’en sommes pas là. Malgré ses 50 % de croissance annuelle, Polyexpert Construction reste un petit acteur du marché de l’expertise technique des bâtiments et des travaux publics. Il ne faut pas oublier que nous sommes quasiment partis de zéro, il y a quatre ans ! »

Elle est comme ça, Catherine Belin-Ventéjol : douce et pugna­ce, passionnée et lucide, ambitieuse et mesurée… Quand un chasseur de tête est venu lui proposer de créer la filiale Construction du groupe Polyexpert, qui a l’habitude d’être leader sur tous les marchés de l’expertise sur lesquels il est présent depuis près de 20 ans, elle n’a pas hésité à quitter son poste à la souscription Construction chez le réassureur Hannover Re : « C’est un défi qui ne se refuse pas ! », sourit-elle en déroulant son parcours atypique.

« Après mon Bac, en 1981, je rêvais de faire des films. Mais mon école d’art m’a beaucoup ennuyée. J’ai donc écouté ma sœur : elle m’a conseillé d’entrer à la Mairie de Paris, qui recrutait alors. Je suis entrée au service Construction et logement, j’ai suivi toutes les formations qu’on me proposait, obtenu un détachement pour faire Math Sup et Math Spé et décroché le concours de l’école spéciale des travaux publics. » Au bout de cinq ans de carrière, la jeune salariée laisse tout tomber pour reprendre le chemin de l’école, jeune femme de 23 ans au milieu de 90 % de garçons à peine sortis du lycée…

Son parcours

  • Son âge 51 ans.
  • Sa formation ESTP (école spéciale des travaux publics), MBA à l’IAE (Institut d’administration des entreprises).
  • Sa fonction Directrice générale adjointe de Polyexpert Construction. 

« J’ai l’habitude de travailler dans des milieux très masculins », balaie-t-elle d’un revers de main en se remémorant son premier poste de contrôleur technique à l’Apave, où elle sera par la suite « la seule femme responsable d’une unité d’exploitation, en Seine–Saint-Denis. » Elle passe dix ans chez le leader français de la maîtrise des risques avant de rejoindre Socabat, le pôle technique de l’assureur construction SMA : « Je me suis notamment occupée de l’analyse des risques avant souscription et de la formation technique des gestionnaires de sinistres ». Sept ans plus tard, elle découvre la réassurance chez Hannover Re, où elle est amenée à travailler sur des chantiers prestigieux : le musée des Confluences à Lyon, ITER à Cadarache, le centre Pompidou à Metz, la Fondation Louis Vuitton à Paris…

Construire le succès

Toutes ces expériences tournent autour du triptyque construction, expertise et management. Il était donc logique que le groupe Polyexpert finisse par tomber sur son profil le jour où il s’est lancé sur le marché de la construction. Catheri­ne Belin-Ventéjol a alors dû ajouter une nouvelle corde à son arc : le développement. « En m’appuyant sur le réseau national du groupe Polyexpert, qui compte une centaine de bureaux en France, j’ai beaucoup misé sur la croissance interne pour créer un pôle d’environ 50 experts construction. »

Une équipe qui reste « à taille humaine », même si la directrice générale s’attache à la structurer : « En quatre ans, nous avons su mettre en place une organisation qui nous a permis de surmonter tous les seuils critiques de la croissance. » Appartenir à un groupe pesant 120 M€ de chiffre d’affaires, avec une image forte et un portefeuille de 320 000 missions confiées chaque année par les assureurs est, certes, un atout. Mais Catherine Belin-Ventéjol cultive l’agilité et l’esprit startup de la structure qu’elle dirige comme une PME : « Mon bureau est à côté de celui d’Emmanuel Géli, le président de Polyexpert et de sa filiale Polyexpert Construction. Le circuit de décision est donc très rapide : quand on valide une idée, on se lance ». Et hop…

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Fourniture, livraison et gestion de titres restaurant pour le Centre de Gestion de ...

Centre Gestion Fonction Publique Territ.des P. Atl. Maison des Communes

18 août

64 - PAU

Services d'assurances pour la commune de Vinon-sur-verdon.

Ville de Vinon sur Verdon

18 août

83 - VINON SUR VERDON

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Catherine Belin-Ventéjol (Polyexpert Construction) : l'ambition, mine de rien

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié