Dame de fer et gant de velours

Dame de fer et gant de velours
© MARSH Corinne Cipière, directrice générale de RSA France

Changement de cap pour Corinne Cipière, 38 ans, qui a quitté Marsh France pour relever un nouveau défi : la direction générale de RSA France.

« Je suis prête à apprendre ! » Plus encore qu'une affirmation, un postulat pour cette polytechnicienne qui a rapidement choisi d'orienter sa carrière vers le courtage, plus particulièrement chez Marsh France qu'elle intègre en 2002. Est-ce sa formation dans une école militaire qui lui vaut, durant les deux premières années, de faire ses armes au sein des départements dédiés à l'affinitaire et aux captives ? Rien n'est moins sûr car elle réoriente rapidement sa trajectoire pour s'intéresser aux institutions financières, un service qui, chez Marsh France, favorise les contacts avec les clients et les assureurs.

Assureur, une nouvelle casquette à accrocher à sa panoplie

Une nouvelle étape qui incite Corinne Cipière à vouloir progresser dans la structure du courtier. Son ascension accompagne celle de Stanislas Chapron. Tandis qu'il obtient tour à tour les postes de directeur général et de président du directoire de Marsh France, elle devient sa conseillère stratégique et prend en charge des dossiers structurants comme certains chantiers opérationnels liés à la relation client ou dédiés à la fluidification des process de gestion. « J'ai beaucoup appris au sein de Marsh France. Les presque douze années que j'y ai passées m'ont permis de découvrir les nombreuses facettes du métier de courtier, notamment le fait de travailler avec certains assureurs comme RSA », confie-t-elle.

SON PARCOURS

  • Son âge 38 ans.
  • Sa formation Ingénieure diplômée de Polytechnique et titulaire d'un Master of Science in Civil and Environmental Engineering à l'UC Berkeley.
  • Sa fonction Directrice générale de RSA France.

Toujours prête à évoluer, Corinne Cipière vient de se lancer un nouveau challenge : la direction générale de l'assureur spécialisé dans les grands risques, RSA France.

« Prendre la décision de quitter Marsh n'a pas été chose aisée car j'ai passé là-bas de très bons moments et tissé des relations très fortes sur lesquelles je peux encore compter », dit-elle avec une pointe de nostalgie pour son ancienne vie de courtier. « J'ai choisi de relever le défi proposé par RSA car j'avais envie de découvrir un nouvel environnement et continuer à apprendre, ce qui correspond bien à ma curiosité naturelle. C'est une entreprise saine avec un projet de développement clair. Et cela me permet d'ajouter la casquette d'assureur à ma panoplie ! Je passe en quelque sorte de l'autre côté de la barrière. »

Un temps pour travailler, un temps pour vivre

Sauter le pas n'est pas toujours facile. Et si la jeune directrice générale de RSA France, présidente par ailleurs de l'Union des jeunes assureurs et réassureurs français (Ujarf), fait aujourd'hui bonne figure, elle évoque à mots couverts une période douloureuse de sa vie, qui aurait pu tout faire basculer. « Cela m'a finalement permis de façonner la personne que je suis aujourd'hui, lance-t-elle. Cela m'a également appris à instaurer la juste distance dans ma relation au travail. » Bienveillante, mais aussi très exigeante avec elle-même, elle est décrite par certains de ses collègues comme une main de fer dans un gant de velours. Tout velours, elle l'est assurément avec son petit garçon de sept ans. « Il est formidable et me permet de dégager des moments qui me sont nécessaires pour décompresser. J'aime beaucoup, notamment, le temps que je consacre à lui lire des histoires », avoue-t-elle. Celle qui vit sa vie professionnelle à deux cents à l'heure, décélère dans le privé sur le mode yoga, lecture et farniente.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations de service d'assurance en matière de frais de santé

EPA de la Ville Nouvelle de Sénart

26 août

91 - EPA SENART

Prestations de services d'assurances.

Hôpital local de Soultz

25 août

68 - SOULTZ

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Dame de fer et gant de velours

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié