Didier Loiseau Directeur général d’Henner Sports : Foot toujours

Didier Loiseau Directeur général d’Henner Sports : Foot toujours

 

Cet ancien footballeur professionnel dirige aujourd’hui la filiale du groupe Henner spécialisée dans la couverture des risques sportifs.

Des maillots de foot empilés sur une chaise. Des ballons dispersés sous une table. Des trophées exposés sur une armoire. Bienvenue dans le bureau de Didier Loiseau, directeur général d’Henner Sports. Ici, on est loin de l’ambiance conventionnelle du monde de l’assurance. «Nous sommes la seule unité du groupe à travailler en jean et basket, et à allumer la télé quand de grands événements sportifs sont retransmis», reconnaît ce courtier, à la tête d’une structure de 12 salariés. Malgré une décontraction apparente, son équipe ne chôme pas: Henner Sports gère les contrats d’assurance de 650 footballeurs en Europe. Dont les deux tiers des joueurs de l’équipe de France. Didier Loiseau connaît bien l’univers du ballon rond. Fils de footballeur, ce natif de Perpignan a lui-même été professionnel dans les années 70-80. Gardien remplaçant de l’AJ Auxerre durant cinq saisons, il a évolué ensuite à l’AS Nancy-Lorraine sous les ordres d’ArsèneWenger, l’actuel entraîneur d’Arsenal. «Seulement voilà, ma carrière s’est essentiellement résuméeàdes blessures. » Victime de luxations récurrentes de l’épaule droite, et opéré quatre fois dugenou droit, il est obligédemettrefinàsa carrière en août 1987. À 30 ans seulement. «À cette époque, on ne faisait pas attention aux contrats d’assurance qu’on signait. Si bien que je me suis régulièrement retrouvé avec des garanties insuffisantes », se souvient-il. Pour cet autodidacte, la reconversion est alors évidente: afin que les athlètes blessés ne rencontrent pas les mêmes difficultés à se faire indemniser, il compte se spécialiser dans la couverture des risques sportifs.

Son parcours

 
  • Son âge 55 ans
  • Sa formation Qualification d’intermédiaire en matière d’assurance
  • Sa fonction Directeur général d’Henner Sports

Voir grand...

Moins de un an après avoir raccroché les crampons, une qualification d’intermédiaire en matière d’assurance en poche, Didier Loiseau crée un cabinet de courtage dédié à l’assurance des athlètes de haut niveau. Une structure rattachée à l’Union nationale des footballeurs professionnels (UNFP), le syndicat qui défend les intérêts collectifs et individuels des joueurs. « C’était le début du foot business. Nous devions trouver les garanties pour des transferts à plusieurs dizaines millions de francs, des sommes jamais vues jusque-là dans le sport en France.» Face au succès rencontré par son cabinet, Didier Loiseau s’attaque à d’autres sports, notamment le basket, le cyclisme et le rugby. En 1999, l’ex-footballeur voit plus grand et vise désormais le marché international. L’UNFPpeu séduite par son projet, il démissionne du syndicat. Et frappe à la porte des grands noms du courtage, dans le but de s’associer à l’un d’entre eux. Henner, spécialisé dans la protection sociale collective et la couverture des expatriés, le recrute. «J’arrivais seul, sans structure. On m’a mis dans un bureau au milieu d’actuaires, qui se demandaient ce que je faisais là…»

... et payer tous ses sinistres

Un événement va rapidement accroître sa notoriété auprès de ses collègues. À l’approche des jeux Olympiques de Sydney en 2000, le ministère des Sports souhaite faire évoluer la garantie des athlètes sélectionnés. Proche de nombreux sportifs, Didier Loiseau décide de rédiger «de A à Z» un contrat d’assurance spécifique. Son projet rafle la mise. Et voilà comment Henner devient le courtier du Comité national olympique et sportif français (CNOSF). Une mission prestigieuse qui lui est toujours dévolue. Vingt-cinq ans après ses débuts dans l’assurance, Didier Loiseau se considère «plus agent souscripteur que courtier, avec des délégations intégrales de gestion ». Sa plus grande fierté professionnelle ? «Avoir réussi à payer tous les sinistres qui devaient l’être.» Enparallèle de ses activités professionnelles, cequinquagénairedispense des cours au centrededroit et d’économie du sport de Limoges. En ce début 2013, dans une promotion consacrée au cursus de manager général, il a retrouvé un joueur à qui il avait fait signer son premier contrat d’assurance au début des années 90: un certain Zinedine Zidane.

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 21 janvier 2022

ÉDITION DU 21 janvier 2022 Je consulte

Emploi

ALLIASS

Gestionnaire sinistres IARD Confirmé H/F

Postuler

Natixis Assurances

CONTRÔLEUR DE GESTION EPARGNE (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Didier Loiseau Directeur général d’Henner Sports : Foot toujours

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié