Dominique Lannes (Scor Global Life) : Le doc' de l'extrême

Dominique Lannes (Scor Global Life) : Le doc' de l'extrême
Dominique Lannes est médecin-conseil chez Scor Global Life.

Le médecin-conseil en réassurance partage son temps entre ses propres patients et les dossiers difficiles à traiter pour le compte des cédantes. Une expertise qui repose sur un savant dosage entre respect de la culture du risque du réassureur et prise en compte des progrès de la recherche médicale.

Un conseil : oubliez, ce que vous pensiez connaître du médecin-conseil. Ne l’imaginez pas un seul instant en blouse blanche façon « Grey’s Anatomy ». Ne le confondez pas non plus avec ses pairs des sociétés d’assistance rythmés par les interventions d’urgence. Ni mê­me avec ses homologues mission­nés par les assureurs au titre du recours en dommages corporels. La fiche de poste du médecin-conseil en réassurance est logée aux antipodes. À ce poste depuis plus de vingt ans au sein de l’entité vie du réassureur Scor, Dominique Lannes voit passer sur son bureau les dossiers les plus complexes qui lui sont remontés des entités du groupe partout dans le monde : « Il peut s’agir de dossiers d’acceptation ou de sinistre pour une assurance avec risque décès, d’arrêts de travail, d’incapacité, d’invalidité et ou encore de frais médicaux pour les pays ne disposant pas de sécurité sociale. » Et d’ajouter : « Ils sont qualifiés d’atypiques en raison de la complexité ou la rareté de la pathologie, d’un éventuel risque de fraude, des montants élevés de capitaux engagés ou bien parce qu’ils font l’objet d’un débat entre la cédante et le réassu­reur par exemple sur les conditions d’indemnisation du sinis­tre. »

Médecin-conseil en réassurance

  • Les missions 
    émettre des avis médicaux pour des dossiers classés comme atypiques, intégrer les progrès médicaux dans les critères de sélection pour élargir la matière (ré)assurable et identifier les risques émergents.
  • Le profil
    études de médecine générale, maîtrise des logiciels de sélection des risques et goût pour la recherche.
100 000 Le nombre de dossiers traités par an par les médecins-conseils de Scor Global Life à travers le monde.

Diagnostic à distance

Appelé à se prononcer rapidement, parfois dans l’heure, Dominique Lannes, gastro-entérologue proctologue de formation, peut-être amené à émettre un avis médical en dehors de sa spécialité. « L’examen des pièces du dossier et de l’antécédent des assurés nous permettent de produire une réponse écrite la plus objective possible, en dehors de tout contexte commercial. Nous émettons un avis médical “sur pièce” qui aidera le gestionnaire à prendre la bonne décision. » Un exercice qui nécessite un sens du discernement et une capacité à lire entre les lignes pour se forger une conviction en l’absence du patient-client. Le tout, en tenant compte des particularités sociologiques, économiques et culturelles, mais aussi de l’appétit pour le risque du réassureur. « L’amélioration du taux de mortalité des personnes atteintes du diabète en Suède ne permet pas d’extrapoler cette observation en Inde par exemple où les infrastructures médicales ne sont pas équivalentes », poursuit Dominique Lannes. À l’instar de ses confrères de la cellule R&D de Scor Global Life – un cardiologue, un cancérologue et un infectiologue – il n’exerce pas à temps plein dans les murs du réassureur mais dans son propre cabinet. Un prérequis à l’embauche pour conserver une prise directe avec le « terrain ». Le médecin-conseil doit aussi établir et anticiper les évolutions de l’analyse des risques pour le marché. Il veille notamment à actualiser l’outil de tarification des risques aggravés du réassureur afin de tenir compte des progrès de la médecine ou des risques émergents (virus Zika, pandémies, obésité…). « Il y a encore quelques années, les assureurs refu­saient systématiquement les patients porteurs du HIV. Aujourd’­hui, cette maladie est traitée comme une maladie chronique assurable. C’est la même chose pour l’hépatite C. » Une mise à jour qui n’intervient toutefois pas instantanément. « La politique de souscription du groupe n’évolue pas sous l’effet de la parution de tel ou tel article dans une revue médicale. La décision de couvrir ou non un risque peut avoir des répercussions sur des millions de contrats chez nos cédantes. »

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 18 octobre 2019

ÉDITION DU 18 octobre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché de service ayant pour objet la fourniture de prestations de complémentaire s...

AURA (Association pour l'Utilisation du Rein Artificiel)

19 octobre

75 - AURA PARIS

Organisation de séjours pour enfants pendant les vacances scolaires

Ville de Clichy La Garenne

19 octobre

92 - Clichy La Garenne

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Dominique Lannes (Scor Global Life) : Le doc' de l'extrême

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié