Emmanuelle Biehler (Siaci Saint Honoré) : Courtière sans frontières

Emmanuelle Biehler (Siaci Saint Honoré) : Courtière sans frontières
Emmanuelle Biehler Directrice du département risques politiques & finances à l’international chez Siaci Saint Honoré

Son histoire familiale la prédestinait à la médecine ... C’est dans le courtage international qu’elle a atterri après des études de commerce extérieur.

« Est-ce qu’il faut batailler quand on est une femme dans le courtage ? En tout cas j’ai travaillé pour être là où je suis. » À 38 ans, ­Emmanuelle Biehler est directrice du département risques politiques & finances à l’international chez Siaci Saint Honoré. Un titre qui impressionne ses amis. « En général, les gens ont des grands yeux », s’amuse-t-elle. Plus jeune, elle-même n’aurait pas cru arriver là un jour. Son périmètre comprend les violences politiques (guérilla, terrorisme...), le kidnapping, les investissements à l’étranger, les contrats export et les dommages aux biens.

Un profil atypique

À l’origine, Emmanuelle Biehler aurait dû devenir médecin. Sa voie était toute tracée. Petite fille de pharmacien, fille de médecins, quand elle sort du lycée « Emma » se voit poursuivre la tradition ­familiale. « J’aime le contact du soignant avec ses patients. Et puis c’est un métier dans lequel on aide les autres », explique-t-elle. Après deux ans à la fac de médecine de Broussais (aujourd’hui Paris Descartes), l’étudiante doit renoncer.

Qu’à cela ne tienne. Il se trouve que ses parents lui ont transmis une autre passion. Celle du voyage. « Avec mon petit frère, ils nous ont emmenés aux quatre coins du monde », raconte-t-elle. C’est donc volontiers qu’elle abandonne le stéthoscope pour tracer sa route dans le commerce extérieur, via un Deug à Assas d’abord, puis une maîtrise de science de gestion et un DESS de commerce extérieur à la Sorbonne. « Oui je n’ai pas fait d’école d’assurance. Du coup j’ai un profil un peu atypique », reconnaît-elle.

SON PARCOURS

  • Son âge 38 ans
  • Sa formation DESS commerce extérieur à la Sorbonne
  • Sa fonction Directrice du département risques politiques & finances à l’international chez Siaci Saint Honoré

Atypique, Emmanuelle Biehler l’est au premier coup d’œil. Habillée toute en orange (le jour de notre entrevue) dans un milieu très « boutons de manchette et ­chemise blanche », la trentenaire met de la couleur dans un monde du courtage réputé plutôt classique et masculin. Un déséquilibre qu’elle regrette. « Je pense que les femmes apportent autre chose aux entreprises que les hommes. On a une sensibilité et une approche différente », insiste-t-elle. Mère de deux garçons de 3 et 7 ans, elle s’organise pour avancer des deux côtés, au bureau comme à la maison. « L’équation c’est la rigueur, l’organisation et avoir un mari qui aide aussi », explique-t-elle.

À Siaci Saint Honoré, où elle est arrivée en 2005, après deux ans chez le courtier Marsh & ­McLennan, ­Emmanuelle Biehler semble avoir trouvé sa place. « J’ai toujours voulu travailler à l’international. Je trouve que c’est enrichissant de côtoyer des gens qui ont une culture différente. » Il est pourtant rare qu’Emmanuelle Biehler suive ses clients à l’étranger. « Mon travail consiste surtout à rencontrer les directeurs financiers. Si je quitte Paris, c’est principalement pour aller faire le tour des marchés à Londres », explique-t-elle.

Des voyages en famille

Les voyages, Emmanuelle Biehler les fait en famille. Italie, Portugal, Brésil, Sénégal, Pérou, Sri Lanka, Grèce… Elle n’en finit pas d’énumérer les destinations de ses dernières vacances. « En règle générale, je voyage une fois par an. » Mais pas plus d’une semaine. « Il faut bien travailler aussi ! » Entre la menace terroris­te, le Brexit et l’élection de Donald Trump, le département des risques politiques qu’Emmanuel­le Biehler dirige depuis 2014 est en pleine effervescence. « Aujourd’hui, il y a une vraie prise de conscience des risks managers. Ils se disent que le risque politique, ça existe », constate-t-elle. Un risque qui reste tout de même encore une affaire de spécialistes. En France, seuls sept assureurs ont des équipes dédiées et le nombre d’experts ne dépasse pas la cinquantaine pour des contrats qui ne sont jamais inférieurs à 1 M€. Petit marché... stratégique !

Emploi

BNP PARIBAS

Architecte IT H/F

Postuler

CIBLEXPERTS

Expert RC construction ou mécanique H/F

Postuler

BNP PARIBAS

Chargé(e) d'études actuarielles - Tarification H/F

Postuler
Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances Risques Statutaires

CHU de Montpellier

24 septembre

34 - Montpellier

Souscription des contrats d'assurances.

Ville de Verberie

23 septembre

60 - VERBERIE

Souscription des contrats d'assurance

Ville de Magnac Laval

23 septembre

87 - MAGNAC LAVAL

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Emmanuelle Biehler (Siaci Saint Honoré) : Courtière sans frontières

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié