François Gin, directeur général du groupe Agrica : Paritaire dans l'âme

François Gin, directeur général du groupe Agrica : Paritaire dans l'âme
©Valerie Couteron FRANÇOIS GIN

Observateur aiguisé du monde de la protection sociale et de son évolution, l'ancien directeur général de la Mutualité sociale agricole retrouve chez Agrica un monde qu'il connaît bien.

S'il y a un fil conducteur dans le parcours de François Gin, c'est un attachement indéfectible au monde agricole. Après trente-deux ans passés à la Mutualité sociale agricole (MSA), il a pris, le 1er septembre 2011, la direction générale d'Agrica, le groupe de protection sociale de référence du monde agricole. Pourtant, François Gin n'a pas plus de racines terriennes que tous les Français de sa génération - une partie de ses grands-parents le relie au monde paysan. Mais il évoque un monde « passionnant », qui « gagne à être connu, avec de belles réussites d'entreprises, dirigées par des hommes qui ont des convictions et les défendent ».

Défendre les traditions...

En 1979, après des études de droit à Dijon, il commence sa carrière à la MSA de la Côte-d'Or, puis retourne, quatre ans plus tard, sur les bancs de l'école, au Centre national d'études supérieures de la Sécurité sociale (devenu l'EN3S). Un stage le mène à la MSA de la Gironde, où les dirigeants lui proposent de rester. La proposition tombe à pic : il a alors envie de découvrir une caisse de grande taille, une autre région qui est presque un autre monde.

La Bourgogne et le Bordelais, où tout tourne autour du vin, s'ignorent superbement - « s'ignoraient », nuance François Gin. Il y progresse rapidement, devenant directeur adjoint. Quand il se met en tête de bouger, le directeur l'en dissuade, lui annonçant qu'il est sur le départ et lui proposant de le remplacer. Alors qu'il n'a même pas 40 ans, il prend la tête de la plus grosse caisse régionale de la MSA. En 2007, il rejoint la caisse centrale, dont il devient, en 2008, directeur général jusqu'à l'an dernier.

À ces postes, il a vu le monde agricole, comme celui de la protection sociale, se transformer. À cet égard, Bordeaux est un poste d'observation unique. François Gin a vécu l'époque où de célèbres châteaux ont quitté le giron de grandes familles pour rejoindre des grands groupes... sans abandonner certaines traditions. Non des moindres, comme le classement des grands vins du Médoc : « Il tient bon depuis 1855 sans jamais avoir vraiment été remis en cause », souligne François Gin.

Du côté de la protection sociale, les remises en cause ont été plus radicales. On perçoit une pointe de regret dans la voix de François Gin lorsqu'il dit avoir « vu les responsabilités des partenaires sociaux s'amoindrir au bénéfice d'une part grandissante de l'État ». Une évolution amorcée avec le plan « Juppé » en 1995, qui s'est poursuivie avec la réforme de la santé de 2004, et qui se décline maintenant en un début de régionalisation avec la mise en place des agences régionales de santé (ARS).

... et appliquer les réformes

Après avoir finalisé la réorganisation de la MSA, passée de 80 à 35 caisses, négocié la dernière convention d'objectifs et de gestion (COG) en trouvant, estime-t-il dans un langage digne d'un diplomate, « une solution équilibrée entre les exigences légitimes de l'État et les attentes justifiées de la MSA », François Gin a senti le besoin de s'orienter vers une autre activité.

Sans rupture toutefois. Chez Agrica, il retrouve la subtile alchimie du paritarisme, ainsi qu'un certain nombre de visages connus dans sa vie précédente. Il trouve aussi, entre les différentes activités du groupe - retraite complémentaire, santé, prévoyance et épargne -, de quoi satisfaire son tempérament éclectique de généraliste de la protection sociale. À titre personnel, il estime que l'on ne pourra plus très longtemps faire l'économie de réformes structurelles de la protection sociale et de son financement, mais « toujours avec les partenaires sociaux ».

SON PARCOURS

  • Son âge 56 ans.
  • Sa formation Diplômé en droit et de l'École supérieure de la Sécurité sociale (EN3S).
  • Sa fonction Directeur général du groupe de protection sociale Agrica.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations de service d'assurance en matière de frais de santé

EPA de la Ville Nouvelle de Sénart

26 août

91 - EPA SENART

Prestations de services d'assurances.

Hôpital local de Soultz

25 août

68 - SOULTZ

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

François Gin, directeur général du groupe Agrica : Paritaire dans l'âme

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié