Grand chelem

Grand chelem
Amélie Oudéa-Castera : Directrice marketing, service et digital d'Axa France

À 35 ans, cette ancienne sportive de haut niveau, bardée de diplômes, poursuit sa carrière chez Axa, après un passage à la Cour des comptes.


Qui pourrait se douter que derrière la directrice marketing digitale d'Axa France se cache une championne du monde de tennis des moins de 14 ans, demi-finaliste de Roland Garros, de Wimbledon et de l'US Open junior ? Quand en 1996, à 18 ans, Amélie Oudéa-Castéra décide d'arrêter sa carrière sportive afin de privilégier ses études, ses adversaires d'alors, telle Martina Hingis, sont soulagées.

SON PARCOURS

  • Son âge 35 ans.
  • Sa formation Sciences-Po Paris, maîtrise de droit, Essec et ENA.
  • Sa fonction Directrice marketing, service et digital d'Axa France.

D'étoile montante du tennis français, la jeune femme devient une élève modèle et enchaîne les succès : Sciences-Po, l'Essec, maîtrise de droit et l'ENA. En 2004, elle devient auditrice à la Cour des comptes. « Une expérience passionnante qui m'a permis de prendre conscience que la protection sociale allait être amenée à bouger sous le poids de la dette publique et que les acteurs privés avaient un rôle essentiel à jouer pour prendre le relais. »

Au terme de quatre ans, le besoin d'« aller dans l'arène » et de se sentir en prise avec des projets de transformation la conduit à intégrer les équipes d'Axa. « J'étais attirée par le dynamisme du groupe, par son ouverture internationale et son approche humaine du leadership », explique-t-elle. Dès son arrivée, Amélie Oudéa-Castéra occupe un poste transversal de chargée de mission auprès de la direction générale, puis à la planification stratégique. Passer ainsi du jour au lendemain de la chose publique à la sphère privée ne l'a pas effrayée, bien au contraire : « J'adore les challenges. Ce poste à la stratégie m'a permis de creuser ces problématiques de protection sociale et de prise de relais des pouvoirs publics, dont je connaissais par ailleurs les rouages. »

Résister au stress

« Bien sûr, quand on vous donne très jeune des responsabilités importantes, on se dit qu'on doit travailler plus pour mériter cette confiance. » Et d'ajouter : « La pratique du tennis à haut niveau m'a donné le goût de l'effort et une grande capacité de travail, ainsi que l'habitude de résister au stress. Une démarche d'amélioration continue qui m'a armée pour la vie professionnelle. »

Et visiblement bien armée, puisqu'en juin 2011, elle accepte un nouveau challenge : prendre la responsabilité opérationnelle de l'un des cinq piliers du plan stratégique, l'orientation client. Qui recouvre le marketing, la qualité de services, la gestion de la marque et des médias... « J'aurais pu choisir un pilier plus financier, mais je suis ravie de pouvoir me pencher sur une dimension à la fois transversale et opérationnelle. »

Directrice marketing, service et digital d'Axa France, Amélie Oudéa-Castéra manage une équipe d'une soixantaine de personnes, avec énergie et clairvoyance. « Internet et les applications pour smartphones ont fait évoluer les standards des consommateurs et leur niveau d'exigence. Contribuer à ce qu'Axa prenne ces virages, en jetant des ponts entre le présent et le futur, est passionnant. »

Le tennis pour le plaisir

Ce dont elle est la plus fière ? D'avoir contribué à engager le programme stratégique Axa votre service, qui fait de la qualité du service au client sa priorité. La création du comparateur quialemeilleurservice.com est pour elle une source de satisfaction particulière. « Avec 1,8 million de visiteurs, et des temps de visite qui s'allongent, il s'agit d'une vraie innovation sur le marché. » Le tennis ? Elle le pratique toujours, mais seulement durant ses loisirs, avec son mari Frédéric Oudéa, PDG de la Société générale, mais aussi avec ses trois fils. Active au sein de la Fédération française de tennis, elle aide à la reconversion des joueurs.

Malgré toutes ces activités, elle trouve encore le temps d'écrire. « J'ai toujours voulu être journaliste politique, faire parler l'actualité, la décrypter... » Qui sait si son destin ne va pas la rattraper... Amélie n'a que 35 ans

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 15 octobre 2021

ÉDITION DU 15 octobre 2021 Je consulte

Emploi

Natixis Assurances

GESTIONNAIRE INDEMNISATION CADRE H/F

Postuler

Institution de Prévoyance Caisse de Retraite supplémentaire

RESPONSABLE AUDIT INTERNE h/f

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Grand chelem

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié