Ingénieur prévention : aider les entreprises à faire face aux risques (portrait métier)

Ingénieur prévention : aider les entreprises à faire face aux risques (portrait métier)

Doté de compétences techniques et d’un bon sens du relationnel, l’ingénieur prévention passe son temps à imaginer le pire... pour sécuriser l’activité des entreprises, mais aussi préserver le bilan de leur assureur.

Casquette renforcée, casque de chantier, charlotte, chaussures de sécurité, bouchons d’oreilles : sa panoplie de travail qui comprend en sus bloc-notes et appareil photo, est presque aussi variée que les entreprises qu’elle visite. En tant qu’ingé­nieur prévention exerçant chez Allianz France, Delphi­ne Clévenot passe une grande partie de son temps dans des entreprises situées majoritairement dans l’Est de la France. « J’interviens avant ou après la souscription de contrats dommages aux biens pour aider les entreprises à sécuriser leur activité. » Lors de ses visi­tes qui durent parfois une journée, Delphi­ne Clévenot s’en­tre­tient avec les dirigeants et examine de près leurs équipements et locaux. Objectif : « évaluer les risques liés à leur activité et identifier les moyens de les réduire voire de les supprimer, ou du moins de limiter les conséquences d’un éventuel sinistre. » Son métier nécessite curiosité et sens de l’écoute afin de bien cerner l’activité et l’environnement économique des entreprises.

1 247 Le nombre de personnes exerçant dans la sous-famille de métiers « évaluation des risques, contrôle technique et prévention » dans l’assurance.
(Source : Observatoire de l’évolution des métiers de l’assurance)

Ajuster les garanties

« Une dépendance forte à un fournisseur ou à un client peut constituer une vulnérabilité », illustre Delphine Clévenot qui doit aussi tenir compte des contraintes de l’entreprise lors de la préconisation des mesures techniques ou organisationnelles à mettre en place. Ces prestations réalisées à la souscription ou après, en vue d’ajuster les garanties, sont de plus en plus courantes, car utiles aux deux parties. « Quand j’aide une entreprise à pérenniser son activité, je contribue aussi à préserver la rentabilité des opérations d’assurance », précise la jeune femme. Contrairement aux idées reçues, ces visites ne sont pas vécues comme une intrusion. « Les dirigeants sont de plus en plus sensibles à la gestion des risques. Avec la réglementation qui évolue sans cesse, ils ont besoin d’experts pour valider et améliorer leur démarche de préven­tion et de protection. » Ce métier fait appel à des connaissances techniques et juridiques et nécessite des qualités relationnelles. Dirigeants, directeurs finan­ciers, équipes techniques... sur le terrain, ses interlocuteurs sont nombreux et exercent dans des univers très différents, sans compter les agents et les courtiers ainsi que les souscripteurs, gestionnaires de sinistres et spécialistes d’Allianz France avec qui elle interagit. Diversité du tissu économique qu’elle observe et des métiers qu’elle côtoie, mais aussi utilité de ses missions : c’est ce qu’apprécie cette juriste de formation, qui a exercé plusieurs fonctions (indemnisation, souscription, management, technico-commerciale) avant d’affûter ses compétences en gestion des risques et prévention (via les formations du CNPP notamment).

Une fois sa visite terminée, vient le temps de livrer au dirigeant dans un rapport détaillé ses obser­vations et conclusions puis d’élaborer un plan de recomman­dations concrètes. Une facette du métier qui nécessite rigueur et esprit de synthèse... Il faudra ensuite reprendre la route, faire connaissance avec une autre équipe dirigeante ou faire le point avec une entreprise déjà visitée. Un travail dans la durée.

Ingénieur prévention

  • Les missions 
    Visiter les entreprises pour évaluer les risques auxquels elles sont confrontées et identifier les mesures qui permettront d’éviter un sinistre ou d’en réduire l’impact.
  • Le profil
    Titulaire d’un diplôme d’ingénieur ou équivalent, bonne maîtrise des contrats d’assurance, des risques et des moyens de protection.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 20 septembre 2019

ÉDITION DU 20 septembre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances statutaires groupement ESMS 65

Etablissement Public d'Accompagnement et de Soins des Hautes-Pyrénées 65

20 septembre

65 - CASTELNAU RIVIERE BASSE

Aménagement du CCAS

Ville de Ruelle sur Touvre

20 septembre

16 - Ruelle-sur-Touvre

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Ingénieur prévention : aider les entreprises à faire face aux risques (portrait métier)

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié