Jérôme Saddier, directeur général délégué : réformiste radical.

Il maîtrise les arcanes de la politique comme celles de la Mutualité : le nouveau directeur général délégué est l'homme de la situation pour accompagner les alliances de la Mutuelle nationale territoriale dans le monde des collectivités territotiales.

Partager
Jérôme Saddier, directeur général délégué : réformiste radical.
Jérôme Saddier

La différence entre le monde de la Mutualité et celui de la politique ? « Le premier est plus concret. On ne fait pas que parler de solidarité », répond Jérôme Saddier. Ferait-il partie des déçus de la politique ? Pas du tout. Mais le temps politique lui semble trop court. « Je pense que dans la Mutualité, on a plus de temps pour faire bouger les lignes. » Cet homme qui a évolué dans les cabinets ministériels des années Jospin parle en connaissance de cause.

Du combat collectif...

En octobre 2000, Jérôme Saddier suit Élisabeth Guigou du ministère de la Justice à celui de l'Emploi et de la Solidarité. Ce grand ministère, dont le champ couvre la Santé et les Affaires sociales, l'a marqué. « Nous sommes arrivés le jeudi et le débat à l'Assemblée sur le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) commençait le mardi. » Une entrée en matière sur les questions de santé plutôt rude. Rude, l'année et demie qui suit le sera également. Les conflits et plans sociaux se succèdent. C'est à cette époque qu'apparaît l'expression de « licenciements boursiers » après une restructuration chez Michelin, qu'est votée la loi de modernisation sociale, qui marquera la reconnaissance du harcèlement au travail et renforcera la législation sur les licenciements. Il en parle comme de son premier grand souvenir. Le deuxième, c'est la révision des lois de bioéthique. « Un beau débat parlementaire, où les convergences sont tout sauf figées d'avance. Chacun mettait ses convictions sur la table. »

Pour Jérôme Saddier, qui se définit comme un « réformiste radical » - c'est-à-dire quelqu'un qui est convaincu qu'il y beaucoup de choses à changer dans cette société, « mais toujours par la voie de la réforme » -, c'est une période passionnante, car favorable aux réformes. Mais c'est aussi une vie où l'on passe une partie de ses soirées et de ses week-ends dans les allées du pouvoir et dans ses dossiers. Début 2002, l'envie de voir grandir son fils, né l'année précédente, l'incite à prendre la tangente. Direction Genève, où on lui propose un poste de conseiller social auprès des Nations unies. Il en parle avec le ravissement de ceux qui ont réalisé un rêve d'enfant. Pour lui, né de l'autre côté de la frontière, Genève, c'est une carte postale et une plaque de chocolat. Les organisations internationales, c'est « Belle du seigneur », d'Albert Cohen. D'ailleurs, « cela n'a pas beaucoup changé », assure-t-il. Il reste très attaché au bureau international du travail (BIT), seule organisation qui ne travaille pas seulement avec des diplomates mais avec trois collèges, gouvernements, employeurs et syndicats.

... à la communauté de moyens

Mais sa compagne trouve la vie sur les bords du lac trop tranquille, et, surtout, elle ne trouve pas de travail. Un nouveau tournant s'esquisse. « J'étais par hasard sur le site Web de la FNMF, et j'ai répondu à une annonce de la Mutualité fonction publique. » Dès qu'il rencontre Maurice Duranton, alors président de la MFP, tout se décide très vite. « C'est là que j'ai attrapé le virus de la Mutualité », dit-il. Ce qui l'y a passionné ? « C'est la seule maison commune de tous les fonctionnaires, quels que soient leur corps et leur grade. » Après deux années à la MFP, quatre à la LMDE et une dans le conseil (au service des mutuelles), ce virus ne l'a pas quitté. À l'entendre parler de ses convictions et de son travail, il partage sans doute beaucoup de choses avec le président de la MNT, Jean-Pierre Moreau, dont il parle comme « d'un homme de convictions, mais toujours à l'affût d'idées nouvelles, et qui ne se soucie pas des querelles de chapelles ».

Base des organismes d'assurance

Abonnés

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d’assurance

Je consulte la base

Sujets associés

NEWSLETTER La matinale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Tous les événements

Les formations L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Toutes les formations

LE CARNET DES DECIDEURS

Stéphane Mircich, DG du groupe Colonna 2022

Stéphane Mircich, DG du groupe Colonna 2022

Groupe Colonna

Directeur général

Astrid Cambournac, SPVie 2022

Astrid Cambournac, SPVie 2022

SPVie

Secrétaire générale

Julien Alzouniès, DG Leader Insurance 2022

Julien Alzouniès, DG Leader Insurance 2022

Groupe Leader Insurance

Directeur général opérationnel

Michèle Horner, Beazley France 2022

Michèle Horner, Beazley France 2022

Beazley

Responsable relations courtiers pour la France

LES SERVICES DE L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Trouvez les entreprises qui recrutent des talents

La Mutuelle Générale

RESPONSABLE TECHNIQUE EXPERT FRONT END (H/F)

La Mutuelle Générale - 11/01/2023 - CDI - Paris - 13ème arrondissement

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - CGLLS

Emission et livraison de titres restaurant dématérialisés pour les agents de la CGLLS.

DATE DE REPONSE 24/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS