Joël Mottier, président de la fédération de l'assurance CFE-CGC : Sur deux fronts

Joël Mottier, président de la fédération de l'assurance CFE-CGC : Sur deux fronts
Raphael Dautigny JOËL MOTTIER

Engagé depuis près de trente ans à la CFE-CGC, Joël Mottier a choisi de ne jamais dissocier le syndicalisme de sa carrière professionnelle.

Rue La Fayette, IXe arrondissement de Paris. C'est là, dans les bureaux d'Axa France, que le rendez-vous est fixé. À 200 mètres seulement de la fédération de l'assurance CFE-CGC, située rue de Provence. Joël Mottier a beau être président de l'organisation syndicale depuis 2006, il occupe toujours une activité professionnelle. « Mon fonctionnement est quelque peu atypique dans le monde syndical. Mes mandats auraient dû, en effet, me mener vers une place de permanent, mais j'ai préféré garder en parallèle mon métier », explique ce responsable d'inspections commerciales, également coordinateur syndical national CFE-CGC pour le groupe Axa.

« Convaincre plutôt que vaincre »

Pour lui, difficile de quitter la compagnie d'assurances qu'il a intégrée... trente-cinq ans auparavant. Après une première expérience en 1975 d'employé d'agence chez Generali dans le Calvados, Joël Mottier entre deux ans plus tard à l'UAP (rachetée depuis par Axa). « J'ai commencé comme commercial dans cette entreprise, puis, rapidement, je suis devenu animateur d'équipe dans l'Orne », se souvient-il. Visant encore plus haut, il décide d'incorporer, en 1983, l'école des inspecteurs de l'UAP. Sorti major de sa promo, ce Normand devient inspecteur départemental dans l'Aisne. C'est à ce moment-là qu'émerge chez lui l'envie de briguer un mandat syndical. « L'occasion de participer ainsi davantage à la vie de l'entreprise », précise celui qui décroche alors un poste de délégué du personnel suppléant au Syndicat national des inspecteurs d'assurances (SNIA, rattaché à la CFE-CGC). Dès lors, sa carrière professionnelle et le syndicalisme sont intimement liés.

À la fin des années 90, devenu président du SNIA, il participe à la réforme des réseaux salariés de l'UAP. « L'avenir de ces réseaux - à l'époque les plus importants en France avec 7 000 personnes - dépendait du succès de nos négociations. Au bout de cinq ans de combat, nous avons finalement réussi à sauver ces forces commerciales, qui existent encore aujourd'hui chez Axa », se rappelle-t-il fièrement.

Pour celui qui se définit « pugnace sans faire d'éclats », la résolution des conflits passe avant tout par le dialogue. « Convaincre plutôt que vaincre », tel est le message qu'il essaie de faire passer à ces troupes. Seulement, il lui arrive également parfois de monter au créneau, notamment lorsqu'il s'agit de défendre un délégué de son syndicat menacé de licenciement, en contactant directement le PDG de la société de réassurance concernée et en envoyant un courrier à la direction des ressources humaines et au ministre du Travail, Xavier Bertrand.

Un choix « enrichissant »

Après quasiment trente ans d'engagement syndicaliste, la passion de celui qui a été aussi directeur des ventes reste intacte. « J'aurais connu une autre situation professionnelle si je n'avais pas suivi la voie syndicale. Mais je n'aurais pas eu accès au même champ relationnel. Durant toutes ces années, j'ai participé à l'évolution de la branche, en étant en contact permanent avec les DRH, les directions opérationnelles et les délégués syndicaux des entreprises de notre secteur. Mener les deux activités de front aura donc été très enrichissant et valorisant. »

Finalement, son seul regret jusqu'à présent est de ne pas s'être accordé assez de temps. Pour conduire sa voiture de collection, une Mercedes 300 SL, ou encore pour jouer de la guitare, instrument qu'il pratique depuis l'âge de 14 ans. S'il avoue ne pas trop penser à la retraite, Joël Mottier se voit quand même faire du bateau dans quelques années. Tout en partageant sa vie entre la région parisienne, où vit l'un de ses deux enfants, et sa Normandie natale. Car, sur ce point-là également, il a choisi de ne pas choisir.

SON PARCOURS

  • Son âge 57 ans
  • Sa formation capacité en droit Sa fonction syndicale président de la fédération de l'assurance CFE-CGC
  • Sa fonction professionnelle responsable d'inspections commerciales

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Souscription d'un contrat d'assurance " dommages ouvrage et garanties diverses " ap...

Ville de St Laurent Blangy

21 août

62 - ST LAURENT BLANGY

Fourniture et livraison de titres restaurant et cesu.

SIAV (Syndicat Intercommunal d'Assainissement de Valenciennes)

21 août

59 - SIAV

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Joël Mottier, président de la fédération de l'assurance CFE-CGC : Sur deux fronts

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié