Klaus Wiedner, chef de l'unité Assurances et Pensions à la direction du Marché intérieur et des Services à la Commission européenne : L'Européen de l'assurance

Klaus Wiedner, chef de l'unité Assurances et Pensions à la direction du Marché intérieur et des Services à la Commission européenne : L'Européen de l'assurance

Le successeur de Karel Van Hulle porte un nouveau regard sur les dossiers concernant l'assurance et les retraites professionnelles à Bruxelles.

Dans ce dédale de bureaux et de drapeaux étoilés qu'est la Commission européenne, on peut craindre d'être confronté à l'ennui qui règne dans certaines administrations. Pourtant, il n'en est rien et Klaus Wiedner, le nouveau Monsieur Assurance, est plutôt au coeur d'une véritable effervescence. Il se rend d'un bureau à l'autre, d'un mathématicien à un diplomate, prend l'avis des uns, écoute l'analyse des autres. La décontraction est réelle chez ce gros travailleur, qui essaie « de ne pas revenir au bureau le week-end », tout en emmenant ses dossiers dans sa maison, à quelques kilomètres, au vert.

Son parcours

  • Sa formation Études de droit à Graz (Autriche).
  • Sa fonction Fonctionnaire européen de la Commission, il a été nommé chef d'unité à la direction générale du Marché intérieur et des Services en mars 2013.

L'oeil neuf du généraliste

Du reste, son emploi du temps est bien chargé. Prenant la suite de Karel Van Hulle, il a été nommé en mars 2013 comme chef d'unité à la direction générale du Marché intérieur et des Services. Il est maintenant chargé de l'assurance et des pensions. Avec deux gros dossiers au programme : Solvabilité 2 et les retraites professionnelles financées ou cofinancées par l'employeur. Le premier mobilise d'autant plus les différents acteurs que les élections européennes approchent. « L'idéal serait de boucler le dossier bientôt, sinon, qui sait ce qu'il en resterait à l'avenir ? Rien n'est prévisible. Et puis, il y a aussi une question de crédibilité vis-à-vis de l'international. Comment diffuser ce modèle si nous-même ne l'appliquons pas encore ? », prévient Klaus Wiedner. D'ailleurs, le dossier serait classé dans les priorités de la présidence lituanienne. Et l'étude de l'Eiopa publiée fin juin semble constituer une nouvelle base pour avancer.

Pour aborder la question Solvabilité 2, Klaus Wiedner estime que son parcours juridique est un atout. Et sur un dossier qui dure depuis plusieurs années, son oeil neuf aussi. « J'essaie d'avoir un regard nouveau. J'aborde le dossier du point de vue d'un généraliste et non d'un spécialiste, avec beaucoup de pragmatisme. » Une façon de dire que sa nomination est une rupture dans ce long processus qu'est Solvabilité 2, une façon aussi de le relancer.

À son précédent poste, il a animé la réforme générale des règles européennes sur les marchés publics. Face à lui, des acteurs très divers, comme des ONG, des entreprises, des pouvoirs publics. « Cette fois, c'est une question de régulation, qui mêle industrie et superviseur », précise-t-il. En contact régulier avec un secteur financier très puissant, il aime dénouer les situations complexes, inévitables, pour mener à la solution.

L'harmonie du compromis

Profondément Européen, il avoue ne pas penser « en Autrichien », mais bel et bien pour l'harmonie des États membres. Et même s'il est fan de ses montagnes, on le croit volontiers artisan du compromis à vingt-sept. D'autant qu'il maîtrise le français aussi bien que l'anglais et l'italien. Un virus qu'il a transmis à son fils de six ans, devenu trilingue depuis qu'il est inscrit à l'école anglaise. À Bruxelles depuis vingt ans, Klaus Wiedner voit son travail actuel comme un chemin entre la technique et la politique, qui doit finalement permettre d'engager le débat. « Mon rôle est celui d'un faciliteur », afin que l'Europe vienne apporter « une réelle plus-value par rapport aux initiatives nationales ». Il trouve à la Commission européenne un environnement stimulant. « Chaque jour, je découvre des choses », s'amuse-t-il. On ne semble définitivement pas s'ennuyer sous les drapeaux européens

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Titres repas dématérialisés - chèques/cartes cadeaux.

GHT Val de Marne Est - Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil

18 juillet

94 - CRETEIL

Convention de participation pour la participation au financement de la protection s...

Conseil Général de la Haute Vienne

18 juillet

87 - CONSEIL DEPARTEMENTAL

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Klaus Wiedner, chef de l'unité Assurances et Pensions à la direction du Marché intérieur et des Services à la Commission européenne : L'Européen de l'assurance

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié