[DOSSIER] Numéro #Spécial ANI 11/11

Laurent Ouazana : l'homme de l'ANI

Laurent Ouazana : l'homme de l'ANI
Ciprès Laurent Ouazana, président du directoire de Ciprés Assurances.

Fervent défenseur des intérêts des courtiers de proximité, cet hyperactif se bat contre les clauses de désignation, tout en menant de front ses activités professionnelles et syndicales.

Laurent Ouazana est à l’image des tableaux pop art accrochés dans son bureau : un personnage haut en couleur. Rarement mesuré, toujours prêt à monter au créneau, le président du groupe Ciprés détonne quelque peu dans un monde de l’assurance jugé aseptisé.

à l’origine de la création de l’Asso­ciation pour la promotion de l’assurance collective (Apac), Laurent Ouazana a été l’un des fers de lance du combat mené par le courtage contre les clauses de désignation. Avec un certain succès. « Désormais, l’ANI se met tranquillement en place. Nous avons obtenu ce que nous souhaitions. La protection sociale est rentrée dans le champ de la concurrence. Pour de nombreux acteurs, c’est un nouveau marché de 10 Md€ qui s’ouvre en santé », se félicite ce Francilien.

SON PARCOURS

  • Son âge : 50 ans
  • Sa formation : Diplômé de l’école nationale d’assurances (Enass)
  • Sa fonction : Président du directoire de Ciprés Assurances

Pour autant, pas question pour lui de baisser la garde. Ce qu’il a vu au cours des derniers mois ne le satisfait guère. Les recommandations dans les branches ? « Ceux qui décident sont les mêmes qui gouvernent dans les groupes paritaires. C’est comme si l’arbitre d’un match de foot siégeait au conseil d’administration d’une des deux équipes… ». Les tarifs de l’ANI ? « Quand je vois que certains acteurs du marché proposent un panier de soins à 12,50 €, alors que le prix devrait se situer entre 23 € et 25 €, ce n’est pas raisonnable. Car avec de tels écarts sur le marché, les gens ont tendance à penser que les assureurs sont malhonnêtes ! », dégaine ce grand communicant.

Un nouveau syndicat

Sur tous les fronts, Laurent Ouaza­na s’est fait remarquer aussi ces derniers mois en créant un nouveau syndicat professionnel, Planète Courtier, qui se pose en alternative de la CSCA. Son objectif : faire mieux entendre la voix du courtage, notamment dans les ministères. En arpentant les couloirs de l’Assem­blée nationale et du Sénat lors des débats parlementaires sur l’ANI, l’ambitieux quinqua s’est rendu compte que « l’image des courtiers, tout comme celle de l’assurance, était très négative ». Une réputation qu’il entend bien changer au travers de sa nouvelle organisation. « Si demain nous voulons être capables de lever une armée, il faut que chacun de nos adhérents entretienne des relations régulières avec son député ou son sénateur. »

Laurent Ouazana connaît bien les arcanes du monde politique. Proche du maire de Meaux (77), Jean-François Copé, il a été son adjoint à l’économie lors de son premier mandat municipal en 1995. Et continue aujourd’hui d’occuper une place de choix auprès de l’ancien président de l’UMP, en participant activement à l’animation de son think tank Génération France… depuis les états-Unis. Tous les deux mois et demi, l’énergique président du directoire de Ciprés Assurances part en effet se ressourcer en Floride, précisément à Miami où il a acheté une maison. Ayant rencontré sur place de nombreux entrepreneurs, il en a profité pour créer une antenne du club de réflexion du député de Seine-et-Marne.

« Aux états-Unis, les gens naissent avec le couteau entre les dents, et font tout pour réussir professionnellement », observe avec fascination cet entrepreneur. Se revendiquant d’un milieu modeste, il aime ainsi à rappeler que lors-qu’il a intégré Ciprés à sa création en 2000, le courtier grossiste comptait 5 salariés. Quinze ans plus tard, son groupe s’appuie sur 170 collaborateurs, et enregistre plus de 1 000 nouvelles entreprises adhérentes par mois.

Infatigable travailleur, ce père de trois enfants entretient sa forme en parcourant tous les diman­ches en forêt une dizaine de kilomètres, en compagnie de sa fem­me, coach agréée de marche nordique. « C’est une bonne fatigue qui permet de me vider complètement », souffle-t-il. Avant de réattaquer le lundi. Toujours à fond.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Reprise de données budgétaires, comptables et achats des universités Paris Descarte...

Université René Descartes - Paris V Bureau des marchés

15 octobre

75 - UNIVERSITE PARIS DESCARTS

Prestations d'administration du personnel et de paie

SEM Plaine Commune Développement

15 octobre

93 - St Denis

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Laurent Ouazana : l'homme de l'ANI

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié