Le risque, côtés cour et... jardin

Le risque, côtés cour et... jardin
Jean-François Rebut, directeur adjoint sports et événements de Gras Savoye

Ce sportif qui a grandi dans le monde de l'assurance est tout autant animé par l'esprit de la gagne que les champions qui sont ses clients.


Sa lignée familiale ne le destinait pas à autre chose. Arrière-petit-fils d'agent Urbaine, petit-fils d'agent UAP et fils de courtier, il aurait été impensable pour Jean-François Rebut de choisir une autre voie. Après une maîtrise de gestion et un DESS en ressources humaines, il se lance à 25 ans dans l'aventure. C'est aussi à cette période qu'il abandonne le tennis de haut niveau (pourtant classé zéro) et les cours qu'il donnait pour arrondir ses fins de mois.

Une position atypique

Pendant dix ans, il est courtier généraliste, se frotte à toutes les formes d'assurance, et développe le cabinet au côté de son père. Quand Patrick Lucas leur propose en 2001 de reprendre leur activité au sein de Gras Savoye, Jean-François est à la tête d'une structure florissante, qui compte Roland-Garros et la course de ski de Val-d'Isère dans son escarcelle, ainsi que le château de Chenonceau et les ateliers Christofle. « Malgré notre attachement à l'entreprise familiale, nous avons éprouvé une grande fierté d'être racheté par le leader », se rappelle-t-il.

SON PARCOURS

  • Son âge 49 ans
  • Sa formation DESS ressources humaines
  • Sa fonction Directeur adjoint du département sports et événements de Gras Savoye

De généraliste, Jean-François devient spécialiste des risques spéciaux en intégrant le département sports et événements de Gras Savoye, non sans avoir âprement négocié le reclassement de ses 17 employés dans le groupe. Commercial dans l'âme, chaleureux et exigeant, il étoffe la liste des contrats prestigieux remportés : le Tour de France, les plus belles coupes du monde de ski, le Paris-Dakar, le meeting d'athlétisme Areva... « Finalement, il y a très peu de tacite reconduction. À chaque début d'année, je repars pratiquement de zéro, et c'est justement ce qui me plaît ».

À bientôt 50 ans, celui qui enfant se rêvait pilote de chasse, assume parfaitement sa position atypique au sein d'une structure comme Gras Savoye. « Je travaille souvent seul, reconnaît-il. Tout est basé sur une relation de confiance avec mes interlocuteurs. Il n'est pas rare que des engagements soient pris à l'oral et confirmés par écrit. » En tant que « vendeur », il n'est jamais aussi content que lorsqu'une souscription est réalisée. Ou quand il parvient à éviter l'annulation d'une course en inversant deux épreuves de ski par exemple. « Depuis le temps, je connais les épreuves, les lieux, les organisateurs, les sportifs... Je ne remporte pas pour autant tous les appels d'offres, mais je pense que mon professionnalisme est reconnu. J'en suis quand même à mon vingtième Roland-Garros ! »

Des sinistres ? Oui, bien sûr, il y en a eus. « Ce sont des références fantastiques pour moi. Les clients voient que nous tenons nos engagements. À ce jour, j'ai eu à gérer le plus gros sinistre sportif européen de l'histoire : plus de 14 M€ ! C'était il y a quelques années, lors d'un célèbre rallye auto...»

Toujours répondre

Un jour à Rio, par 40 °C, pour préparer l'ingénierie annulation avec des sponsors des JO 2016, le lendemain sur les pistes de Chamonix par -19 °C aux côtés des compétiteurs (du vécu)... Une activité trépidante dans laquelle il « s'éclate ». « Je me déplace toujours sur les événements que j'assure, je bouge beaucoup. Mais les gens connaissent ma disponibilité et ma réactivité, je décroche toujours mon téléphone avant la troisième sonnerie, peu importe l'endroit du monde où je me trouve. »

Aussi à l'aise sur les pistes de ski que dans les airs, ce Parisien adepte du scooter pratique avec passion le parapente depuis de nombreuses années. Là encore, la liberté combinée au goût du risque... mais mesuré : « Je suis père de 2 garçons. Quand les conditions sont mauvaises, je ne me lance pas. Je laisse les plus jeunes faire les fous ! » S'il continue à jouer au tennis pour le plaisir, entre amis ou avec ses fils, Jean-François privilégie les expériences outdoor en liberté : parapente, randonnée, ski... « Vivre au présent » est sa devise. On comprend facilement pourquoi.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 16 juillet 2021

ÉDITION DU 16 juillet 2021 Je consulte

Emploi

Institution de Prévoyance Caisse de Retraite supplémentaire

RESPONSABLE FONCTION CLE AUDIT INTERNE H/F

Postuler

Assurances Mutuelles de Picardie

RESPONSABLE POLE SINISTRES H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances Cyber Risque

SDIS de la Charente Sce Départ. d'Incendie et de Secours

31 juillet

16 - SDIS 16

Prestations de services d'assurance construction relatives à une opération de trava...

GHT Sud Val d'Oise Nord Hauts-de-Seine

31 juillet

95 - MONTMORENCY

Assurance Statutaire.

Ville de Courbevoie

31 juillet

92 - COURBEVOIE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Le risque, côtés cour et... jardin

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié