Marie-Anne Jacquier, directrice générale de Lifeside patrimoine

Marie-Anne Jacquier, directrice générale de Lifeside patrimoine
© HERVÉ THOUROUDE
Cette spécialiste du marketing a quitté Danone pour oeuvrer au lancement d'un réseau de franchises en gestion de patrimoine. Aujourd'hui, elle est chargée de développer l'activité de l'ex-April patrimoine, désormais dans le giron de Crédit agricole assurances.

« Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse. » Telle pourrait être la devise de Marie-Anne Jacquier. La directrice générale de LifeSide patrimoine, la plate-forme de distribution destinée aux conseillers en gestion de patrimoine indépendants (CGPI) et aux courtiers vie, récemment acquise par Crédit agricole assurances, a toujours privilégié le contenu au contenant, le fonds à la forme. Quitte à y perdre en confort et en sécurité.

Changement de stratégie

L'important aux yeux de cette jeune femme souriante de 34 ans est d'être emballée par le projet ou par l'homme qui le porte. Ce qui, pour elle, revient au même. En ce moment, Marie-Anne Jacquier a de quoi être on ne peut plus satisfaite : en effet, elle travaille à l'installation de la marque LifeSide patrimoine, qui a remplacé mi-mai l'ancien nom April patrimoine, comme Crédit agricole assurances s'était engagé à le faire auprès du groupe April, le précédent propriétaire de la plate-forme.

Cette mère de deux fillettes (6 et 3 ans) doit opérer en même temps un changement de stratégie, puisque LifeSide patrimoine n'est plus destinée aux courtiers généralistes, mais aux seuls courtiers spécialisés dans l'assurance vie et aux CGPI. La forme d'accord, mais le fonds avant tout. Une antienne que cette diplômée de l'École de management de Lyon (EM Lyon) a d'abord expérimentée chez Danone lorsqu'elle était chef de produits Europe à BSN Glasspack, la filiale emballage du groupe. Polyglotte, elle est chargée de mener une étude sur la transposition des codes français de packaging sur les marchés allemand et espagnol, plus particulièrement dans le vin. « C'était fascinant de déceler comment la forme, la couleur et même le poids d'une bouteille ont une influence sur le consommateur et ce, de manière différente d'un pays à l'autre. »

Toutefois, la sauce ne prend pas. « Je ne suis pas faite pour travailler dans la grande distribution. Par ailleurs, les missions qui m'étaient proposées ne correspondaient pas vraiment à mon envie d'entreprendre et d'être sur le terrain », déclare cette fine cuisinière.

Justement, Jacques Bouhana, le fondateur du cabinet de conseil en gestion de patrimoine Expert et Finance chez qui elle a travaillé en job d'été et qui a vendu son cabinet, lui propose de venir le rejoindre pour créer le réseau de franchises FIP patrimoine, un concept novateur à l'époque dans la gestion de patrimoine. « J'ai tout quitté du jour au lendemain. Cette démarche proche de la start-up, combinée à l'enthousiasme de Jacques Bouhana, m'a immédiatement convaincue. Quel que soit le domaine, j'y serais allée de la même manière. »

Le besoin de se former

Marie-Anne Jacquier n'hésite pas à quitter l'Allemagne où elle habite alors pour s'installer à Lyon et à baisser très sensiblement son salaire. Elle ressent très rapidement le besoin de se former et passe le diplôme universitaire en gestion de patrimoine de Clermont-Ferrand. L'aventure va durer sept années, assombries par la maladie de Jacques Bouhana, qui va conduire l'élève à assurer l'intérim à la tête du franchiseur, employant 15 salariés et regroupant 70 cabinets. Mais le retour du maître ne se passe pas sans heurts.

Elle rencontre alors Daniel Collignon, créateur de la compagnie d'assurances Axéria vie. « J'ai vite retrouvé le même moteur qu'avec Jacques Bouhana. » Daniel Collignon la nomme directeur général adjoint d'April patrimoine, qui travaille avec Axéria vie au sein du groupe April. La plate-forme, qui compte 40 collaborateurs, affiche 50 000 clients, 226 M€ de collecte et un encours de 1,2 Md€ aujourd'hui. « Nous allons capitaliser sur notre appartenance au groupe Crédit agricole assurances. » Sans oublier le fond, bien sûr.

SON PARCOURS

  • Son âge : 34 ans.
  • Sa formation : École de management de Lyon et diplôme universitaire gestion de patrimoine à l'Aurep de Clermont-Ferrand.
  • Sa fonction : Directeur général de LifeSide patrimoine.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 27 novembre 2020

ÉDITION DU 27 novembre 2020 Je consulte

Emploi

CEGEMA

Chargé de Gestion Emprunteur H/F

Postuler

CEGEMA

Chargé de relation client Emprunteur H/F.

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Marie-Anne Jacquier, directrice générale de Lifeside patrimoine

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié