Patron militant du social

Patron militant du social
Serge Jacquet Président de Mutuelle de France Plus

Le patron de la première mutuelle de la Fédération des Mutuelles de France est un ardent défenseur de l'économie sociale et solidaire.


Le bureau de Serge Jacquet est loin d'être aseptisé. Plusieurs photos décorent cette grande pièce sans prétention au premier étage du siège social de Mutuelle de France Plus, à Marseille. Derrière le président, des photos de sa famille. À l'autre bout de la pièce, des portraits de « parrains mutualistes », Yvonne Coudert, Claude Sinibaldi et Narcisse Stanghellini, aux côtés de qui il a travaillé pendant plusieurs années. « Des personnes humaines que j'ai eu la chance de rencontrer. Des êtres à qui vous souhaitez ressembler et qui vous donnent envie de vous dépasser, de militer. »

Homme de consensus

Le militantisme, Serge Jacquet est tombé dedans tout petit. « C'est dans mon ADN. » Il faut dire qu'avec un père dirigeant syndical à la SNCF qui faisait partie des fondateurs de la Mutuelle des Cheminots de la région de Marseille dans les années 60, il a été à bonne école. C'est donc tout naturellement qu'il s'oriente jeune dans cette voie : « Lorsque j'avais 15 ou 16 ans, mes copains de lycée jouaient au foot pendant que j'étais vice-président du foyer socioculturel et d'une association de défense de la nature. Et à 20 ans, quand d'autres sortaient souvent en boîte de nuit, je consacrais beaucoup de temps à mon activité de militant politique. »

Une fois dans le monde professionnel - vingt ans en pharmacie d'officine avant de rejoindre la Pharmacie mutualiste du Lycée, à Marseille, puis le mouvement mutualiste - il poursuit son engagement comme élu à la mairie des Pennes-Mirabeau, non loin de Marseille, et dans sa branche professionnelle, comme responsable syndical régional et national.

SON PARCOURS

  • Son âge 55 ans
  • Sa formation Préparateur en pharmacie, diplômes de gestion et de pharmacie vétérinaire
  • Sa fonction Président de Mutuelle de France Plus

Homme de consensus bien entouré, il grimpe les échelons sans heurts et au bon moment. En 2006, il est élu secrétaire générale des Mutuelles de Provence, avec ses 35 structures. Lors de la fusion de ces mutuelles, en 2007, il prend la tête de la nouvelleentité, Mutuelle de France Sud. Et quand elle s'unit à Mutuelles Santé Plus, sa consoeur de Rhône-Alpes, c'est à lui que revient tout naturellement, en décembre 2010, la présidence de la toute nouvelle Mutuelle de France Plus. Président de la première mutuelle de la Fédération des Mutuelles de France, qui représente 185 M€ de cotisations, il reste plus que jamais attaché aux valeurs de l'économie sociale et solidaire. « Si un président de mutuelle est un chef d'entreprise, je considère que c'est avant tout un militant du social. »

Présente du Nord au Sud

Les exemples qui le prouvent sont nombreux. Mutuelle de France Plus n'hésite pas à envoyer des conteneurs de médicaments et de vêtements lors d'incidents graves (crash aérien aux Comores, inondations au Sénégal, etc.). Ancrée dans son territoire, la mutuelle propose également certains produits spécifiques pour répondre aux besoins de ses adhérents. Ainsi, dans le cadre d'un partenariat avec BOA France (groupe Bank of Africa), elle a créé une offre de santé pour la diaspora africaine de France. Dernière actualité en date, Mutuelle de France Plus a signé en juillet le premier contrat d'emploi franc. Ce dispositif, créé par le gouvernement afin de soutenir l'emploi des jeunes originaires des zones urbaines sensibles, a séduit la mutuelle, déjà bien implantée dans les quartiers Nord de la cité phocéenne. « Il s'agit d'un jeune garçon très bien qui habite un lieu qui fait peur aux recruteurs. »

Pour Serge Jacquet, cela ne fait aucun doute, « la raison d'être d'une mutuelle est de garantir à tous ses adhérents l'accès à des soins de qualité. Nous menons une véritable action sociale autour de la santé ». C'est à la fois le patron d'entreprise et le militant qui parle.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 23 avril 2021

ÉDITION DU 23 avril 2021 Je consulte

Emploi

Cabinet DAUBRIAC ET LETRON

Gestionnaire Sinistres H/F

Postuler

Futur Associé H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Patron militant du social

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié