Serge Morelli, président-directeur général d'Axa Assistance : Le baroudeur

Serge Morelli, président-directeur général d'Axa Assistance : Le baroudeur
Serge Morelli

Il a tout fait, ou presque. Il a traqué les pépites dans les mines, l'or noir en pleine mer, travaillé dans l'informatique, la banque, l'assurance et maintenant l'assistance. Avec toujours la même passion : accompagner le changement, voire le provoquer.

Mon premier a fait de la prospection minière. Mon deuxième a été numéro 2 d'une plate-forme pétrolière. Mon troisième a travaillé dans la banque, l'informatique et les ressources humaines. Mon tout est passionné de moto. Entre autres.

Chapitre 1 : la prospection minière. Après une enfance passée à l'étranger, en particulier en Afrique, où il suit son père sur ses chantiers de travaux publics, Serge Morelli est parachuté en seconde à Rouen. Jusqu'alors, jamais d'école : c'est sa mère qui officiait comme maîtresse, tandis qu'il suivait le téléenseignement. Le choc est rude. « J'ai davantage travaillé cette année-là qu'en prépa ! », convient-il. Et, déjà, il est passionné de géologie.

Après les Mines, direction les vrais gisements, pour une année au Maroc au Bureau de recherche et de participation minière. Il s'éclate en cartographie et en mesures géophysiques. Ensuite, c'est la Tunisie, pour un volontariat du service national à l'étranger comme responsable d'un cursus d'une école d'ingénieurs. Spécialité ? Géologie. Il y enseigne aussi. Mais les jobs dans la prospection minière ne courent pas les rues. Le voici donc en pleine mer, sur une plate-forme pétrolière, pour estimer les gisements d'or noir. « L'ingénieur géophysicien est le numéro 2 sur une plate-forme. » C'était l'époque où les premiers micro-ordinateurs émergeaient à peine. « Il fallait écrire soi-même les programmes, les conditions étaient très dures. » Au bout de neuf mois, il jette l'éponge.

Pas de marche arrière

En ces débuts florissants de l'informatique, les sociétés recrutent en masse. Il entre au service informatique de gestion chez Unilog pendant deux ans, avant de rejoindre le Crédit du Nord, où il prend en charge, à 27 ans, l'ensemble des développements de banque à domicile et de la monétique (cartes bancaires, terminaux de paiement électronique, etc.) et gère 40 milliards de francs de budget. C'est aussi sa première expérience de management, avec cinquante personnes sous son aile. Une révélation. « Ce que j'aime, c'est montrer un drapeau à l'équipe et l'entraîner », convient-il.

Et c'est Axa qui va lui permettre d'agiter ce drapeau. Il rejoint la compagnie à l'informatique en 1992, et la fusion avec l'UAP en 1996 lui donne l'occasion d'exercer ses talents de meneur d'équipe. « Soixante-quinze week-ends d'opérations sur trois ans, trois mille personnes impliquées en comptant les sous-traitants, une aventure humaine extraordinaire. » Il se souvient avec enthousiasme du week-end de l'Ascension en 1998 : « C'était comme un système militaire, on dormait sur place ! » Un collaborateur vient le trouver pour lui dire qu'ils ne sont pas prêts la veille de la bascule. Réponse de Serge Morelli : « Tu vas réfléchir, il n'y a pas de marche arrière possible. » Avec, au bout, la satisfaction. « Nous avons été applaudis quand nous sommes entrés dans la salle du comité exécutif. Transformer est ce qui me plaît, tout ce qui relève de la conduite du changement, expliquer comment, pourquoi et faire participer les gens. »

Après deux années comme directeur des systèmes d'information et la direction de la région Ouest d'Axa particuliers et professionnels, le PDG d'Axa France, François Pierson, lui propose la DRH. Une surprise. « J'ai hésité, je savais que le poids du social est très important, et ma qualité principale n'est pas la patience ! J'ai pris trois jours de réflexion, la première fois de ma vie. » Et il accepte de relever le défi. « C'est captivant d'être la rotule de transmission. J'y ai pris tellement goût que dans le cadre du Syndicat national des sociétés d'assistance, je continue à m'impliquer dans le volet social. » Depuis 2009, l'assistance, évidemment ! « Secourir, aider les gens, le volet humain, ça prend aux tripes. »

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Serge Morelli, président-directeur général d'Axa Assistance : Le baroudeur

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié