Un homme heureux

Un homme heureux
Hamid Benamara, Directeur général du site lesfurets.com
À la tête des Furets depuis mai 2013, Hamid Benamara affiche de grandes ambitions pour le comparateur d’assurances.


«Je me lève le matin, je suis heureux d’aller au travail et de retrouver mes équipes.» Hamid Benamara est comblé et vous l’annonce avec un large sourire. Si rien ne le prédestinait à faire carrière dans l’assurance, le directeur général des Furets aime son métier : «Mes attentes sont dépassées, c’est une expérience de travail exceptionnelle, j’ai fait des rencontres très enrichissantes et les salariés sont tous très motivés.»

SON PARCOURS

  • Son âge 41 ans.
  • Sa formation MBA de l’université de coventry. 
  • Sa fonction directeur général de lesfurets.com

Stimulant et prometteur
C’est en effet dans la finance, au cabinet Arthur Andersen à Paris, que ce natif de Normandie, titulaire d’un MBA de l’université de Coventry (GrandeBretagne) et d’un diplôme d’expertcomptable, a commencé sa carrière en 1997. Un poste occupé juste après son service militaire, effectué à Vierzon, dont il garde un très bon souvenir : «J’avais un job qui m’attendait en sortant et qui correspondait à mes attentes. Mais dans une autre vie, j’aurais pu faire une carrière militaire.» Sept ans plus tard, il devient directeur associé du groupe Synodia, une société d’audit et de conseil en informatique, puis directeur général chez GPV, entreprise spécialisée dans l’emballage, en 2010. En novembre 2012, il change à nouveau de cap. Direction l’assurance. Directeur financier du comparateur lesfurets.com, il en devient directeur général six mois plus tard. «J’ai voulu rejoindre Les Furets parce que le projet était ambitieux. Combiner Internet et l’assurance est stimulant intellectuellement : on est entre le financier, le juridique et le commercial.» Son choix n’était pas seulement «intellectuel», la comparaison d’assurances apparaissant également à ses yeux comme dotée d’un «avenir certain». Il annonce d’ailleurs «une forte croissance» du site de comparaison, sans communiquer aucun chiffre. Et il admet que sans l’acquisition du comparateur par le groupe d’assurances britannique BGL en 2010, «qui représente à la fois un apport et un support», ces résultats tenus secrets n’auraient pas été possibles. Hamid Benamara est par ailleurs fier d’annoncer : «Notre objectif est de devenir numéro un sur le marché de la comparaison d’assurances.» Mais, s’il travaille beaucoup, le directeur général du comparateur a conscience qu’il est primordial de savoir prendre du recul. Il sait dégager du temps pour sa famille et pour pratiquer son hobby, le golf : «Je joue depuis dixhuit ans. Ce sport est propice à la prise de recul et à la réflexion, il vous apprend l’humilité, qui est indispensable.»
Attentif, mais serein
Heureux, ambitieux et… imperturbable, surtout lorsqu’il s’agit de sujets d’actualité tels que la loi «Hamon». La résiliation à tout moment seratelle une aubaine pour Les Furets ? «Le législateur répond à une demande du consommateur. Cela permet un rééquilibrage entre assureurs et assurés et me semble très sain et positif. Mais attention, il ne faut pas surestimer l’effet de cette loi, on ne va pas passer de 14 à 50% de résiliations», nous répondil. Une réponse pour le moins «équilibrée». Même pondération concernant l’arrivée de Google dans la comparaison d’assurances, le 29 juillet : «C’est un signe très fort, qui prouve qu’il y a de la demande. Mais il faut relativiser. En Angleterre, ils ont lancé le même service, et les parts de marché ne sont pas très bonnes. On surveille l’arrivée des concurrents, mais cela ne perturbe en rien ce que nous avons prévu.»

Emploi

AFI ESCA

Délégué Régional grands comptes H/F

Postuler

SERPINET CONSEIL

Inspecteur Commercial SUD 12 15 30 34 48 81

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché de services d'assurances pour la CTBR.

Compagnie des Transports du Bas Rhin

19 janvier

67 - STRASBOURG

Services d'assurances.

Ville de Riom

19 janvier

63 - RIOM

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Un homme heureux

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié