Assurance connectée : qui mène la course ?

Une étude du cabinet Roland Berger trace les perspectives de l’assurance connectée en Europe et constate un manque de tous les assureurs, notamment français.

Les cinq premiers assureurs présents en Italie proposent tous une offre d’assurance connectée en auto à la différence de l’Allemagne où aucune solution n’existe sur le marché. L’assureur italien Unipol est aujourd’hui le leader européen de l’assurance auto basée sur la télématique. Il détient à lui seul près de la moitié de toutes ces polices. Le Royaume-Uni, dont le marché se caractérise par la profusion d’assureurs directs de niche, se hisse au 2e rang avec 250 000 affaires nouvelles. En revanche, dans le détail des offres, aucun de ces grands assureurs n’a déployé à ce jour de solutions complètement abouties et intégrées à leurs solutions assurantielles. « Deux raisons à cela : d’une part, les assureurs sont encore en phase d’apprentissage, d’autre part les clients ne sont pas encore tout à fait matures », avance Mathieu Sébastien.

60 % des 35 premiers assureurs européens proposent déjà des solutions connectées en automobile, selon les données compilées par Roland Berger. Un chiffre qui tombe à 6 %, soit deux assureurs seulement en habitation. à noter que la télésurveillance fournie par les assisteurs, dont les offres ne comportent qu’une caméra et un système d’alertes, n’est pas considérée comme relevant de l’univers de la maison connectée. « En MRH, la corrélation entre l’Internet des objets et la mesure du risque est moins évidente. L’IoT peut toutefois se révéler utile dans la détection précoce de sinistres », précise Mathieu Sébastien.

D’ici 2025, 60 % des véhicules seront équipés d’objets connectés via des applications sur smartphone, des boîtiers installés ou des capteurs. Ce développement sera toutefois plus lent en habitation. La maison connectée ne devrait peser que 5 % du parc immobilier européen en 2017 contre à peine 20 % dans dix ans. Côté marché, les contrats d’assurance auto reposant sur l’IoT devraient représenter 7 % des affaires nouvelles en 2017 et 34 % en 2025. Une progression liée à la proportion croissante de véhicules connectés attendue sur la décennie.
60 % Des 35 premiers assureurs européens proposent des solutions connectées en auto.
6 % En habitation, soit 2 assureurs.
Qu’il s’agisse de l’auto ou de l’habitation, le secteur de l’assurance ne bénéficie pas d’un accès primaire à la donnée, concurrencé par les constructeurs auto (marques premium) et les « GAFA » (Google, Amazon, Facebook, Apple). L’accès aux données est pourtant crucial pour les assureurs puisqu’il peut transformer la chaîne de valeur en enrichissant la relation client ou en renforçant les actions de prévention. « Il existe deux façons pour les assureurs d’appréhender l’écosystème pour monétiser les données : soit nouer des partenariats stratégiques, soit investir des places de marché avec des mises aux enchères pour acquérir des stocks de données », souligne Mathieu Sébastien, associé du cabinet Roland Berger, avant d’ajouter : « Dans cette architecture, le risque pour l’assurance est de se retrouver intermédiée, une position peu confortable ».

Direct Assurance : « You Drive »

Depuis avril 2015, Direct assurance, filiale d’Axa, propose une offre d’assurance automobile tarifée en fonction du comportement du conducteur. Les assurés devront installer ou faire installer dans leur véhicule, un dispositif baptisé « Drivebox » intégrant un capteur GPS et un accéléromètre. Un jeune conducteur peut espérer jusqu’à 50 % de réduction sur le tarif de base.

Allianz : « Allianz conduite connectée »

Allianz France équipe, depuis juin 2014, les véhicules des automobilistes qui le souhaitent d’un capteur de la société Tom Tom Telematics, qui, une fois connecté à leur smartphone, leur permettra de bénéficier de nouveaux services. Commercialisée en option d’un contrat auto pour 12 € par an, l’offre permet de collecter des données sur les performances du véhicule et sur le comportement de son conducteur.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Contrat de frais de santé à adhésion obligatoire pour l'ensemble du personnel salarié.

Logidôme - OPH de Clermont-Ferrand

21 mai

63 - CLERMONT FERRAND

Prestation de services chèques au profit de la Banque de France.

Banque de France

21 mai

75 - BANQUE DE FRANCE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Assurance connectée : qui mène la course ?

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié