Assurance vie : Axa France se prépare à la fin du «produit d'épargne universel»

Assurance vie : Axa France se prépare à la fin du «produit d'épargne universel»
Gettyimages

Les fonds en euros n’étaient déjà plus au cœur de la stratégie d’Axa France. Avec les orientations qu’il a défini pour 2020, l’assureur confirme que l’activité épargne se développera à l’avenir sur d’autres fronts.

Face à la baisse continue des taux d’intérêt, comment continuer à verser des rémunérations intéressantes aux épargnants en préservant ses marges, son bilan et sa solvabilité ? En se passant des fonds en euros, répond en quelque sorte Axa France. L’assureur, qui a débuté la réorientation de ses activités d’assurance vie dès 2010, estime que l’environnement de taux bas va durer, ce qui signifie purement et simplement, « la fin du produit universel qu’était le fonds en euros », selon Olivier Mariée, directeur métiers, distribution épargne et wealth management d’Axa France. Pour autant, l’assureur n’entend pas lever le pied en épargne, activité qui représente un tiers de son chiffre d’affaires. Au contraire : le virage stratégique opéré ces cinq dernières années, qui s’est traduit par une forte progression du taux d’unités de compte dans la collecte (40 % aujourd’hui contre 15 % en 2010) va se poursuivre et s’accentuer. Dans le cadre des objectifs qu’il s’est fixé pour 2020 (lire ci-contre), Axa France entend devenir l’assureur qui affiche le plus fort taux d’unités de compte, sachant qu’à ce jour les records, selon le dernier classement de L’Argus, se situent autour de 60 %. La diversification de l’offre amorcée chez Axa France ces dernières années va se poursuivre en 2016. L’assureur mise notamment sur l’immobilier avec un nouvel OPCI pour répondre aux épargnants en quête de rendements, mais ne souhaitant pas prendre de gros risques. Proposé dans tous ses contrats, ce support sera centré sur des investissements socialement utiles : cliniques, maisons de retraite, résidences étudiantes, etc. Objectif: atteindre les 5 Md€ d’actifs sous gestion en 2020 alors que son premier OPCI (Selectiv’Immo) lancé en 2012, en est à 1,3 Md€ d’encours.

La gestion pilotée pour tous

Autre solution pour convaincre les épargnants prêts à prendre des risques : lever le frein de la sélection des unités de compte et des arbitrages. « En 2016, nous mettrons à disposition de tous nos clients et pour tous les contrats, une offre de gestion pilotée », annonce Olivier Mariée. Auparavant réservée à des clients fortunés, cette formule s’appuie sur les équipes d’Axa Private Management qui ont établi quatre profils et sélectionné dix supports gérés de façon active au moins une fois par mois. La gestion pilotée proposée dans tous les réseaux de vente, sera accessible à partir de 10 000 € de souscription et dès 5 000 € pour le PERP. Dans le même temps, Axa France va renforcer ses positions sur le segment de la clientèle patrimoniale et notamment des chefs d’entreprise. Sachant que les dirigeants sont déjà bien suivis par les conseillers salariés et les agents généraux pour une partie de leurs besoins – responsabilité civile, protection sociale, etc. –, une équipe de 70 experts d’Axa Gestion Privée interviendra en soutien de ces réseaux de vente pour leur apporter des réponses sur des sujets d’ordre patrimonial. Toute la difficulté dans l’approche adoptée par Axa France consiste à amener les réseaux de vente à s’emparer de produits plus risqués et à acquérir des compétences plus pointues, un point essentiel à une période où le cadre réglementaire ne cesse de se renforcer que ce soit en matière de conseil et de transparence vis-à-vis des assurés, ou de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. « Tous les conseillers et tous les agents généraux ne deviendront pas forcément des experts dans tous les domaines, mais nous accompagnerons ceux qui souhaitent investir dans le conseil en épargne », souligne Olivier Mariée. L’an prochain, l’assureur va lancer son « université de l’épargne » et prévoit de dispenser 15 000 jours de formation en gestion du patrimoine ainsi que des cours sur la réglementation.

Les ambitions en épargne pour 2020

  • Passer de 8 à 10 Md€ de collecte annuelle en épargne
  • Devenir l’assureur n°1 en termes de collecte sur les supports en unités de compte
  • Doubler la collecte en épargne retraite pour atteindre 1,3 Md€
  • Passer de 10 Md€ à 13 Md€ d’encours en gestion privée.

L’épargne, un tiers de l’activité d’Axa France

  • 8 Md€ de chiffre d’affaires en épargne.
  • 501 M€ de résultat opérationnel (avant impôt) en 2014.
  • 1,8 M de clients détenteurs d’une assurance vie sur 6 millions de particuliers assurés chez Axa France.
  • 7 Md€ de collecte en assurance vie dont 466 M€ en retraite individuelle.
  • 98 Md€ d’encours.
  • 40% part des unités de compte dans la collecte.

Source Axa France – données au 30/10/2015 sauf mention spécifique

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 08 novembre 2019

ÉDITION DU 08 novembre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Analyste Fonctionnel en Assurance Vie (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations de prévoyance

AFNIC - Association Française pour le Nomage Internet en Coopération

11 novembre

78 - Montigny-le-Bretonneux

Prestations de service d'assurance en matière de frais de santé

EPA de la Ville Nouvelle de Sénart

11 novembre

91 - EPA SENART

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Assurance vie : Axa France se prépare à la fin du «produit d'épargne universel»

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié