Assurance vie en ligne : peu d'appétence pour le full web chez les assurés

Assurance vie en ligne : peu d'appétence pour le full web chez les assurés
© FOTOLIA

A peine 41% des internautes détenteurs d'un contrat d'assurance vie souhaitent pouvoir gérer leur contrat entièrement en ligne : c’est l’un des enseignements d’une étude Yuseo sur les attentes des internautes en matière d’assurance vie en ligne réalisée auprès de 7 500 clients, pour le site Toutsurmesfinances.com.

Autre surprise de l’étude : seuls 32% des sondés citent l’accès à des tarifs préférentiels comme un motif de souscription d’un contrat sur le web, alors que la gratuité des frais de versement est devenue la norme sur Internet.

Une note de satisfaction de 5/10 pour les sites d'assurance vie

Par ailleurs, Yuseo s’est penché sur l'expérience client délivrée par six sites proposant de l’assurance vie en ligne : Altaprofits, assurancevie.com, BforBank, Boursorama Banque, ING Direct et LinXea. Ils obtiennent une note de satisfaction moyenne de 5/10, soit un score bien meilleur que leurs homologues de l’assurance auto (4,6/10) ou habitation (4,3/10), analysés par Yuseo dans des études précédentes.

Le site toutsurmesfinances.com organise, le 2 avril 2014, avec Morningstar, la deuxième édition du Top de l’assurance vie en ligne, récompensant les meilleurs contrats d’assurance vie commercialisés sur Internet.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

- Travaux de rénovation du salon du Centre Culturel Jean Ferrat

Ville de Ruelle sur Touvre

24 mai

16 - Ruelle-sur-Touvre

Rectorat-Nancy-Metz-Daf-2018-Assurances.

Rectorat de l'Académie de Nancy

24 mai

54 - NANCY

Marché de conseil et d'assistance financière pour la Communauté d'agglomération de ...

Communauté d'Agglomération de Cergy Pontoise

24 mai

95 - CERGY

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Assurance vie en ligne : peu d'appétence pour le full web chez les assurés

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié