Assurance vie en ligne : peu d'appétence pour le full web chez les assurés

Assurance vie en ligne : peu d'appétence pour le full web chez les assurés
© © FOTOLIA

A peine 41% des internautes détenteurs d'un contrat d'assurance vie souhaitent pouvoir gérer leur contrat entièrement en ligne : c’est l’un des enseignements d’une étude Yuseo sur les attentes des internautes en matière d’assurance vie en ligne réalisée auprès de 7 500 clients, pour le site Toutsurmesfinances.com.

Autre surprise de l’étude : seuls 32% des sondés citent l’accès à des tarifs préférentiels comme un motif de souscription d’un contrat sur le web, alors que la gratuité des frais de versement est devenue la norme sur Internet.

Une note de satisfaction de 5/10 pour les sites d'assurance vie

Par ailleurs, Yuseo s’est penché sur l'expérience client délivrée par six sites proposant de l’assurance vie en ligne : Altaprofits, assurancevie.com, BforBank, Boursorama Banque, ING Direct et LinXea. Ils obtiennent une note de satisfaction moyenne de 5/10, soit un score bien meilleur que leurs homologues de l’assurance auto (4,6/10) ou habitation (4,3/10), analysés par Yuseo dans des études précédentes.

Le site toutsurmesfinances.com organise, le 2 avril 2014, avec Morningstar, la deuxième édition du Top de l’assurance vie en ligne, récompensant les meilleurs contrats d’assurance vie commercialisés sur Internet.

Le Magazine

ÉDITION DU 29 mai 2020

ÉDITION DU 29 mai 2020 Je consulte

Emploi

SAS COHEN CORPORATE ASSURANCES

Commerciaux Sédentaires H/F

Postuler

Marche de Bretagne

Mandataires Indépendants H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Services d'assurances pour le département des Hauts-de-Seine.

Conseil Départemental des Hauts de Seine

31 mai

92 - CONSEIL DEPARTEMENTAL

Contrat collectif de complémentaire santé.

Blanchisserie Toulousaine de Santé Groupement de coopération sanitaire

31 mai

31 - TOULOUSE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Assurance vie en ligne : peu d'appétence pour le full web chez les assurés

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié