Easy-verres séduit les complémentaires

Le Web comme alternative aux réseaux ? De plus en plus de complémentaires santé adoptent l'offre de easy-verres.com, qui propose aux assurés d'acheter verres et montures, de les recevoir en kit avant de les faire monter par l'un de ses 800 opticiens partenaires. Mi-janvier, c'est le courtier grossiste April qui annonçait un partenariat avec ce site, après Unéo, Direct assurance, Libéa (MACSF), Apicil, Arpège (Réunica) et Intériale.

L'argumentaire est attractif. « L'outil est gratuit pour les complémentaires. Nous ne leur facturons rien. Nous mettons à leur disposition un code promotionnel. En échange, elles s'engagent à nous recommander auprès de leurs adhérents », explique Jean Polier, fondateur d'Easy-verres. April recommande le site en complément des partenariats avec Krys et Optic 2000. « Cet accord aide nos assurés à équilibrer leur budget et à réduire leur reste-à-charge. Il n'a pas d'influence sur notre résultat technique », indique Magaly Chatin, responsable marketing offre santé chez April santé prévoyance.

UNE CAUTION MÉDICALE

  • Dans un article sur l'optique en ligne publié en juin 2012 par Pratiques en ophtalmologie, le docteur Valérie Ameline, de la Fondation Adolphe-de-Rothschild (Paris), soulignait que le contact physique entre le patient et l'opticien reste indispensable pour un réglage correct. Le centrage en hauteur est impossible en ligne, et seule la vente en kit à monter offre toutes les garanties en matière de santé visuelle, soulignait cet article citant easy-verres.com. Un précieux viatique pour cette jeune entreprise...

 

Près de 50% d'économie

Dans le modèle d'easy-verres.com, le tarif promotionnel (- 10%) peut être assorti d'avantages comme la garantie satisfait ou remboursé, l'échange gratuit pendant une durée donnée. Le tiers payant peut aussi être déployé avec plusieurs opérateurs. Chez April, l'assuré n'a pas besoin d'avancer les frais grâce à une connexion directe avec Almerys. Dans d'autres cas, un différé de paiement peut être prévu.

Au final, le site promet à ses partenaires une facture optique avantageuse, avec une moyenne de 140 € pour une monture et des verres unifocaux, contre un panier moyen du marché de 291 €, et 300 € contre 591 € pour des verres progressifs (de marque Carl Zeiss et Claire Vision).

Si les partenariats se multiplient - un grand acteur du marché devrait bientôt le recommander en plus de son réseau -, Easy-verres ne donne aucun chiffre quant aux volumes d'achat. La start-up doit encore monter en puissance pour atteindre l'équilibre.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 27 novembre 2020

ÉDITION DU 27 novembre 2020 Je consulte

Emploi

CEGEMA

Chargé de Gestion Emprunteur H/F

Postuler

CRETEIL HABITAT SEMIC

CHEF DU SERVICE MARCHE/ASSURANCES H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Easy-verres séduit les complémentaires

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié