La fin de la gestion interne pour les retraites chapeaux

Le projet de loi sur les retraites, présenté le 18 septembre en Conseil des ministres, concerne aussi les régimes supplémentaires à prestations définies, plus communément appelés « retraites chapeaux ». François Bellanger, président de l'Association de défense des retraites supplémentaires d'entreprise (Adrese), observe qu'« il s'agit d'une évolution technique. Concrètement, les entreprises qui géraient en interne ces régimes seront désormais obligées de passer par un prestataire externe ».

L'exposé des motifs du projet de loi note que le nombre de régimes ainsi gérés ne représente que 3% des retraites chapeaux. « Pour les sociétés d'assurances ou les groupes de protection sociale, cette évolution est plutôt une bonne nouvelle », indique de son côté Lionel Tourtier, délégué général du think tank Génération Éric (Épargne, Retraite, Investissement et Croissance).

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 15 octobre 2021

ÉDITION DU 15 octobre 2021 Je consulte

Emploi

Natixis Assurances

CHARGÉ D’ÉTUDES ACTUARIELLES INVENTAIRE EPARGNE H/F

Postuler

Institution de Prévoyance Caisse de Retraite supplémentaire

RESPONSABLE AUDIT INTERNE h/f

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

La fin de la gestion interne pour les retraites chapeaux

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié