Le gouvernement allemand vole au secours des assureurs vie

Le gouvernement allemand vole au secours des assureurs vie

Le ministère des Finances allemand prépare un projet de loi pour tenter de stabiliser l'assurance vie allemande, étranglée par ses engagements de taux garantis. La réforme reviendrait sur un réglement de 2008 obligeant à verser aux assurés, à l'échéance, la moitié des réserves accumulées sur les contrats.

Le gouvernement allemand n’avait pas d’autres choix que de venir en aide aux assureurs vie, une branche qui gère plus de 800 Md€ en Allemagne. Des dizaines d'assureurs vie vont en effet se battre pour leur survie dans les prochaines années. Dans les années 90, ils avaient proposé des taux garantis de 4%. Or, dans un contexte de taux bas qui persiste, ils ne pourront bientôt plus honorer leurs engagements. Le ministère des Finances est donc en train de rédiger un projet de loi pour tenter de stabiliser ce secteur en difficulté.

Projet de loi

Ce texte, réclamé depuis plusieurs années par les assureurs, devrait être voté avant l’été. Cependant, il pourrait entrer en vigueur dès l’accord du Conseil des ministres. Cette procédure d’urgence en faveur des assureurs a déclenché la colère de la Fédération des assurés (BdV). «C’est une décision hystérique», critique Axel Kleinlein, président du BdV, qui estime que les clients payent aujourd’hui les erreurs stratégiques des assureurs dans les années 90. Le gouvernement veut notamment revenir sur le règlement de 2008 qui obligeait les assureurs à verser 50% de la réserve d'évaluation aux contrats vie arrivant à échéance. Selon la Fédération allemande des sociétés d’assurances (GDV), les assureurs versent actuellement au moins 300 M€ chaque mois à leurs clients à ce titre. «Il s’agit avant tout d’assurer une période de transition aux assureurs vie pendant la phase de taux bas», a expliqué le président du GDV, Alexander Erdland, qui a promis de revenir au règlement ancien dès que les taux repartiront à la hausse.

Réduction de la participation aux bénéfices

Selon les révélations du quotidien de Munich Süddeutsche Zeitung, cette réforme privera les assurés de 2 Md€ de participation aux bénéfices. Selon la presse, deux millions de clients seront touchés par cette mesure cette année et l’année prochaine. Le projet de loi prévoit néanmoins que les assureurs ne reversent pas aux actionnaires les gains réalisés par cette réduction du versement des plus-values latentes. Enfin, une nouvelle baisse du taux garanti est également envisagée. Il passerait de 1,75% à 1,25%.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 25 septembre 2020

ÉDITION DU 25 septembre 2020 Je consulte

Emploi

ASSURANCES TOUSSAINT-PAJOT-SEVIN

AGENT GÉNÉRAL ASSOCIÉ H/F

Postuler

SAS COHEN CORPORATE ASSURANCES

Commerciaux Sédentaires H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Souscription des contrats d'assurances

Ville d'Ingersheim

24 septembre

68 - INGERSHEIM

Marché "Assurances".

Ville de Villebarou

24 septembre

41 - VILLEBAROU

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Le gouvernement allemand vole au secours des assureurs vie

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié