Retraite : la FFA favorable à un produit unique

Retraite : la FFA favorable à un produit unique
La Fédération française de l'assurance tenait le jeudi 15 mars 2018 sa conférence annuelle sur le marché de l'assurance en 2017.

La conférence annuelle de la Fédération française de l’assurance (FFA) s’est tenue ce jeudi 15 mars, en plein débat sur la réforme de l’épargne retraite. Les assureurs ont poussé le développement d’un nouveau produit en retraite.

 

Lors du grand rendez-vous annuel de la Fédération française de l’assurance (FFA), les assureurs ont avancé leurs idées au moment où la réforme de l’épargne retraite est en train de se dessiner dans le cadre de la loi Pacte, portée par Bruno Le Maire.

Bernard Spitz, président de la Fédération a en effet présenté le nouveau projet des assureurs en matière de retraite supplémentaire. « Le gouvernement a engagé une réforme structurelle sur la retraite. Les assureurs ont profité de cette dynamique pour proposer une réforme structurelle de la retraite supplémentaire », a-t-il expliqué.

Ce projet, baptisé Révavie, consisterait en une « assurance d’un complément de revenu à vie ». Il s’agirait donc d’un produit pour tous (salariés, indépendants, fonctionnaires, agriculteurs, etc.) qui prévoirait un complément de revenu garanti couvrant le risque de longévité et de dépendance avec des garanties en capital et de prévoyance en cas de coup dur. Autre particularité, la FFA prône un produit portable et transférable d’un assureur à un autre.

Un produit au lieu de trois

Est-il question de fusionner les produits article 83, Perp et Madelin ? « La philosophie est celle-là », a confirmé Bernard Spitz, précisant que tout était en débat et les modalités, pas encore déterminées. Une chose est sur, pour les assureurs, le Perco doit rester en dehors de ce produit puisqu'ils considèrent qu'il ne s'agit pas d'un produit de retraite.

Sur le fond, l’ambition de ce projet est d’être plus simple, plus juste et davantage orienté vers le financement des entreprises en fonds propres. Un projet dans lequel pourrait en outre s’inscrire les fonds euro croisssance. Jean Malhomme, nouveau président de commissions assurances de personnes de la FFA, a en effet indiqué : « nous voulons que l’euro croissance puisse être intégré dans le produit Révavie ». Ce souhait de pallier la contrainte de cantonnement s’inscrit dans la volonté de simplifier le produit, en débat actuellement dans le cadre du projet de loi Pacte.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 07 mai 2021

ÉDITION DU 07 mai 2021 Je consulte

Emploi

Cabinet DAUBRIAC ET LETRON

Gestionnaire Sinistres H/F

Postuler

Futur Associé H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Mission de commissaire aux comptes

SEMPRO

08 mai

92 - Le Plessis-Robinson

Mission d'assistance à maîtrise d'ouvrage technique, juridique et financière pour l...

SPLANG Sté Publique Locale pour l'Aménagement Numérique de la Guyane

08 mai

973 - SPLANG

Souscription d'un contrat d'assurance dommage ouvrage.

Centre Hospitalier Général de Niort

08 mai

79 - MAULEON

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Retraite : la FFA favorable à un produit unique

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié