Retraite : les Français sont méfiants envers l’épargne collective (Cercle de l’épargne)

Retraite : les Français sont méfiants envers l’épargne collective (Cercle de l’épargne)
Philippe Crevel, Cercle de l'épargne

En plein débat sur le projet de loi Pacte qui prévoit de modifier l’épargne retraite, le Cercle de l’épargne/Amphitéa vient de publier sa 18e édition de l’enquête « les Français, l’épargne et la retraite ». Elle révèle que les personnes interrogées se montrent largement favorable à une réforme.

 

Selon la 18e édition de l’enquête du Cercle de l’épargne/Amphitéa, en collaboration avec Ag2r La Mondiale, 75% des personnes interrogées considèrent que le système de retraite français est injuste. Et 80%, qu’il est inefficace pour assurer un niveau de pension correct. Un constat qui pousse les Français à souhaiter une réforme. En effet, ils ne sont que 13% à préférer le statu quo et 53% sont en faveur d’un cadre unique de retraite.

Baisse de l’effort d’épargne

En revanche, les efforts d’épargne sont, cette année encore, à la baisse. En particulier, une baisse de 11 points parmi les personnes ayant un niveau de revenus situés entre 2 000 et 3 000 € mensuels.

En outre, selon l’étude, les Français se montrent méfiants envers les produits d’épargne collective. 58% estiment que l’épargne individuelle doit être favorisée contre 42% qui affichent une préférence pour des produits collectifs. Une tendance qui s’accentue chez les moins de 35 ans qui déclarent à  73% privilégier l’épargne individuelle.

Sentiment de perte de rentabilité des principaux placements

Pourtant, le sentiment d’une baisse de la rentabilité de l’épargne domine. Pour les Français interrogés sur les placements les plus rentables, l’assurance vie décroche de 16 points par rapport à l’année dernière, en particulier les contrats en fonds euros (-14 points) « alors même que les rendements servis au titre de 2017 ont moins baissé que ce qui était attendu », relève Philippe Crevel, directeur du Cercle de l‘épargne. L’immobilier affiche aussi un recul de 9 points. Et 30% des personnes interrogées répondent « aucun » à la question quels sont les placements les plus rentables.

Les actions sont en revanche de plus en plus perçues comme étant des placements rentables. Un sentiment qui conduit davantage de Français à déclarer être prêts à prendre une part plus importante de risque pour espérer de meilleurs rendements. 39% des sondés n’exclut pas de transférer une partie de leur épargne vers des placements à risque.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 16 juillet 2021

ÉDITION DU 16 juillet 2021 Je consulte

Emploi

Assurances Mutuelles de Picardie

RESPONSABLE POLE SINISTRES H/F

Postuler

Cabinet DAUBRIAC ET LETRON

CONSEILLER CLIENTELE PARTICULIER - TPE H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances Cyber Risque

SDIS de la Charente Sce Départ. d'Incendie et de Secours

31 juillet

16 - SDIS 16

Prestations de services d'assurance construction relatives à une opération de trava...

GHT Sud Val d'Oise Nord Hauts-de-Seine

31 juillet

95 - MONTMORENCY

Assurance Statutaire.

Ville de Courbevoie

31 juillet

92 - COURBEVOIE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Retraite : les Français sont méfiants envers l’épargne collective (Cercle de l’épargne)

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié