Prévoyance – Services – Groupes de protection sociale : Malakoff-Médéric accompagne les malades du cancer

Associant le versement d'un capital et un bouquet étoffé de prestations sur mesure et de services, Prévoyance Cancer vise à aider les patients à mieux vivre avec la maladie ainsi qu'à préparer l'après-cancer.

Si 60% des personnes touchées par le cancer connaissent aujourd'hui la rémission, la maladie génère des besoins nouveaux (aide à la vie quotidienne, prothèses, soins de support, etc.) qui ne sont que partiellement pris en charge. « Des études ont montré que des femmes ne suivent pas leur chimiothérapie à cause de problèmes de garde d'enfants. Il existe pour les malades un problème d'organisation de la vie quotidienne autour de la maladie », explique Alexandrine de Vallois, directrice du marketing stratégique de Malakoff-Médéric.

Pour répondre à ces besoins, le groupe de protection sociale a regroupé, dans Prévoyance Cancer, versement d'un capital et services pour aider l'assuré à mieux vivre avec la maladie, mais aussi à préparer l'après-cancer.

Un projet de vie

Dès l'annonce du diagnostic, l'assuré reçoit un capital de 5 000 à 35 000 €

« SATISFAISANT »

  • Fin 2011, MetLife lançait Serena, une garantie proposant, en cas de diagnostic d'un cancer féminin, le versement d'un capital de 10 000 à 70 000 E assorti d'une palette de services. Sans communiquer de chiffres, l'assureur qualifie la souscription de « satisfaisante » pour un produit de niche, avec un capital moyen de 20 000 E. Il précise être en discussions avec des partenaires pour une commercialisation en marque blanche.
 dont le montant est fixé lors de la souscription. Il peut l'utiliser librement, aussi bien pour compenser une perte de revenus consécutive à la maladie, financer des dépenses non remboursées, que pour partir en vacances lors de la rémission.

La garantie propose aussi un large bouquet de services : soutien psychologique, aide aux démarches administratives, services à domicile (garde d'enfants, aide aux devoirs, ménage, courses, livraison de médicaments, de repas, etc.), ainsi que bilan et accompagnement après la maladie. « C'est toute la différence avec les garanties d'assistance que l'on peut trouver par ailleurs et qui sont déclenchées lorsque l'assuré est arrêté. Là, nous proposons une coordination en fonction d'un plan de traitement, d'un projet de vie », explique Alexandrine de Vallois.

Une cotisation de 5 € par mois donnera droit à un capital de 5 000 € et à 4000 € de services.

Un contrat validé

Pour la conception de l'offre, le groupe s'est entouré de partenaires de référence, et l'aspect juridique a été cadré avec un avocat. Ainsi, une déclaration à la Commission nationale de l'informatique et des libertés a été faite, et l'assuré donne son consentement express dans le bulletin d'adhésion.

Interrogé par L'Argus, le collectif d'associations de patients CISS (qui n'est pas partenaire) considère la démarche intéressante, notamment en termes d'information et d'accompagnement.

Le Magazine

ÉDITION DU 03 juillet 2020

ÉDITION DU 03 juillet 2020 Je consulte

Emploi

CEGEMA

Chargé(e) de Gestion Emprunteur H/F

Postuler

Galaxy Conseil

Comptable H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

FINANCEMENT EN CREDIT-BAIL AVEC OPTION D'ACHAT HORS ENTRETIEN ET ASSURANCE D'UN VEH...

CCI de Limoges et de la Haute-Vienne Aéroport international de Limoges

07 juillet

87 - LIMOGES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Prévoyance – Services – Groupes de protection sociale : Malakoff-Médéric accompagne les malades du cancer

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié