Se protéger en phase d'épargne

Se protéger en phase d'épargne

L'Union mutualiste retraite (UMR) propose à ses souscripteurs une assurance décès afin de sécuriser les versements de leur épargne retraite.

En janvier 2011, l'Union mutualiste retraite (UMR) a doté son complément retraite mutualiste d'une garantie décès, intitulée Corem Sérénité. Cette nouvelle garantie ouvre aux adhérents le droit au versement d'un capital au cas où ils viendraient à disparaître avant l'âge de la retraite. L'objectif est de protéger les proches durant la période de constitution du complément de revenus.

Objet et cible

Corem Sérénité est un contrat individuel d'assurance en cas de décès, qui intervient en cas de disparition de l'adhérent avant la liquidation de ses droits à rente des régimes de retraite supplémentaire R1 et/ou Corem.

Offre

La garantie prévoit le versement, en cas de décès, d'une prestation en capital au(x) bénéficiaire(s) désigné(s) par l'adhérent. Le montant de la prestation est égal à la totalité des versements effectués sur les régimes de retraite supplémentaire R1 et/ou Corem entre la date d'effet de son adhésion aux régimes de retraite et la date de son décès. Le montant maximal couvert est de 500 000 €.

Tarif

La cotisation est calculée par application d'un pourcentage au montant total des versements bruts arrêtés au 31 décembre de l'année précédente, dans la limite de 500 000 €. Ce pourcentage (entre 0,05% à 18 ans et 1,2% à 69 ans) est fonction de l'âge atteint par l'adhérent dans l'année d'effet de la garantie. L'adhésion à la garantie est réalisée pour la totalité des versements réalisés dans les régimes R1 et/ou Corem ; l'adhérent ne dispose pas de la faculté de moduler son niveau de garantie en fractionnant la somme des versements réalisés.

Reconduction

Corem Sérénité est une garantie facultative, qui peut être souscrite ou résiliée librement tous les ans. Renouvelable par tacite reconduction, elle prend effet au 1er janvier de l'année suivante et dans les trois mois suivant la souscription au régime Corem. La garantie prend fin en cas de non-paiement de la cotisation. Toutefois, les adhérents sont d'abord relancés. Si l'assuré décède avant d'avoir pu toucher sa rente, celle-ci n'est pas perdue, même sans la garantie décès Corem. La rente reste acquise au profit du conjoint, pacsé ou concubin, mais, dans ce cas, il devra attendre d'atteindre l'âge de 55 ans.

Exemple tarifaire

Au 31 décembre 2010, un adhérent âgé de 55 ans totalise 3 958,05 € de versements. Il adhère à Corem Sérénité en 2011, et compte tenu de son âge en 2012 (57 ans), sa cotisation est égale à : 3 958,05 x 0,48% = 19,00 €.

Condition

En cas d'adhésion ayant pour objet la couverture d'un montant de prestation supérieur à 100 000 € et outre les documents généraux relatifs à la formalisation de l'adhésion, une déclaration de bonne santé sur la base d'un questionnaire médical est demandée. Si le montant est supérieur à 300 000 €, un rapport médical complémentaire est exigé.

Exclusions

Ce sont les exclusions légales : le capital n'est pas versé si l'adhérent se donne volontairement la mort au cours de la première année. Ne sont pas non plus garantis les accidents résultant de l'usage de stupéfiants ; d'un taux d'alcoolémie supérieur à la limite prévue par la législation française ; de la participation à des paris, à des défis, courses, tentatives de records, compétitions ; de l'usage d'appareils ou d'équipements non munis d'un certificat officiel (de navigabilité ou d'utilisation).

Distribution

Le contrat est distribué à travers un réseau de partenaires comprenant 551 points de vente. Sérénité est proposée lors de nouvelles adhésions à Corem. Aujourd'hui, lors des souscriptions à Corem, 30% adhèrent aussi à la nouvelle garantie.

Enfin, un mailing a été adressé aux adhérents en portefeuille.

NOTRE AVIS

AVANTAGES

  • Une garantie facultative, qui peut être souscrite ou résiliée librement tous les ans.
  • Les exclusions réduites au minimum légal.
  • Le calcul de prime assez simple.
  • La couverture décès jusqu'à 69 ans.

LIMITES

  • Un questionnaire médical si le capital assuré dépasse 100 000 €.
  • Un examen médical au-delà de 300 000 €.
  • La cotisation à acquitter en une seule fois, sans possibilité de fractionnement

LE MARCHÉ

UNE APPROCHE « CONTRAT EMPRUNTEUR »

  • L'UMR a souhaité proposer une protection supplémentaire aux personnes cotisant au complément retraite mutualiste. En 2010, Corem a enregistré une hausse de 35% de ses adhésions. « Il n'y a pas beaucoup de structures proposant ce type de garantie, et lorsque c'est le cas, le coût est souvent élevé. Notre approche se veut différente et s'apparente à celle d'un contrat d'assurance emprunteur, c'est-à-dire qu'elle se base sur un pourcentage du capital. Chaque année, le capital est recalculé et l'âge de l'assuré est pris en compte », précise Charles Vaquier, directeur général de l'UMR.
  • En un an, l'UMR annonce 14 000 adhésions.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Acquisition de titres restaurant

MSA Mutualité Sociale Agricole du Languedoc

22 avril

48 - MSA DU LANGUEDOC

Prestations de services d'assurances.

Ville de Meylan

21 avril

38 - MEYLAN

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Se protéger en phase d'épargne

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié