L'assureur, les juridictions pénales et civiles

À la suite de la condamnation pénale prononcée à l’encontre de l’auteur d’un accident de la circulation, statuant également sur l’action civile, l’assureur doit verser une indemnité provisionnelle aux parties civiles. Il s’avère que le conducteur responsable de l’accident n’est pas le conducteur principal du véhicule. En conséquence, l’assureur intente une action devant les juridictions civiles afin de faire jouer la clause d’exclusion de garantie qu’il invoque dans le but de nier la qualité d’assuré du conducteur responsable. Cependant, le responsable fait valoir que l’article 385-1 du code procédure pénale prévoit que « l'exception fondée sur une cause de nullité ou sur une clause du contrat d'assurance et tendant à mettre l'assureur hors de cause est, à peine de forclusion, présentée par celui-ci avant toute défense au fond. » Ce que l’assureur n’a pas fait en l’espèce. Statuant sur la recevabilité du pourvoi, la haute juridiction dément ce raisonnement : la forclusion instituée par l'article 385-1 du code de procédure pénale ne concerne que l'action civile engagée devant la juridiction pénale et ne s'oppose pas à ce que l'assureur invoque, devant la juridiction civile, une clause de non-garantie contre son assuré. Il convient de préciser que cette action ne remet pas en question les obligations de l’assureur envers la victime (Civ. 1re, 24 janvier 1995, n° 92-17.226).


Civ. 2e, 28 mai 2009, pourvoi n° 08-12.607

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Fourniture, livraison et gestion de titres restaurant pour le Centre de Gestion de ...

Centre Gestion Fonction Publique Territ.des P. Atl. Maison des Communes

18 août

64 - PAU

Services d'assurances pour la commune de Vinon-sur-verdon.

Ville de Vinon sur Verdon

18 août

83 - VINON SUR VERDON

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

L'assureur, les juridictions pénales et civiles

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié