La surprime d’assurance de la copropriété

Lorsqu’une discothèque s’installe dans la galerie marchande d’un immeuble en copropriété, le syndicat des copropriétaires s’empresse de voter une décision mettant à la charge du seul propriétaire des lots concernés la surprime d’assurance exigée par l’assureur. Le syndicat justifie sa position en se prévalant du règlement de copropriété qui édicte que les charges de la galerie marchande font l’objet d’une répartition spéciale. La Cour de cassation ne retient pas l’argument puisque le règlement de copropriété stipule aussi que les primes d’assurance sont des charges générales dans la mesure où les assurances sont souscrites dans l’intérêt de l’ensemble des copropriétaires. Il a ainsi été jugé qu’un règlement de copropriété ne peut dispenser un copropriétaire du paiement des charges communes générales dont fait partie une prime d’assurance (Civ. 1re, avr. 1987, pourvoi n° 85-16.025).

Civ. 3e, 4 juin 2009, pourvoi n° 08-14.889

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 06 décembre 2019

ÉDITION DU 06 décembre 2019 Je consulte

Emploi

APREF

ADJOINT DU DÉLÉGUÉ GÉNÉRAL H/F

Postuler

Mission Handicap Assurance

Mission Handicap Assurance

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Contrat de prévoyance.

Bourg Habitat OPHLM de Bourg en Bresse

06 décembre

01 - BOURG HABITAT

Marché de services d'assurances des risques statutaires.

Centre hospitalier de Blois

06 décembre

41 - BLOIS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

La surprime d’assurance de la copropriété

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié