Intelligence artificielle : les recommandations de Cédric Villani

Intelligence artificielle : les recommandations de Cédric Villani
studiostoks - Fotolia Le rapport sur l'intelligence artificielle du député Cédric Villani vient d'être rendu public.

Le gouvernement vient de dévoiler le rapport du mathématicien et député de la République en marche, intitulé « donner un sens à l’intelligence artificielle ». Tour d’horizon des principales mesures qui impactent l’assurance.

Le mathématicien et député Cédric Villani (LRM) vient de remettre son rapport au gouvernement sur l'intelligence artificielle, à la suite de la mission qui lui avait été confiée par le Premier ministre en septembre dernier. Le parlementaire articule son étude autour de la donnée et préconise de mettre l’accent sur 4 secteurs stratégiques que sont la santé, les transports-mobilités, l'environnement et la défense sécurité. Il justifie le choix de ne pas avoir privilégié d’autres secteurs, tel que celui de la banque ou de l’assurance « il apparaît que leur développement tient moins d’une initiative publique que d’une impulsion privée, (…) et pour laquelle une intervention n’est, de l’avis des acteurs en présence, pas souhaitable. »

De nouvelles conditions de travail

Bien que l’assurance ne soit pas visée expressément par le rapport, l’intelligence artificielle (IA) va toutefois fortement impacter ce secteur, sur les conditions de travail notamment. Le député met en exergue les conséquences incertaines de l’IA sur l’organisation des métiers et préconise une adaptation du cadre réglementaire existant. « Cela pourra s’articuler de plusieurs manières (…) au travers d’une transformation du dialogue social afin d’intégrer pleinement les enjeux numériques et développer un indice de bonne complémentarité. (…) un chantier législatif relatif aux conditions de travail à l’heure de l’automatisation pourrait être lancé afin de prendre en compte les nouveaux risques. Enfin, une transformation de la formation initiale et continue devra être amorcée afin de favoriser les pédagogies expérimentales, à même de développer les compétences créatives qui deviennent de plus en plus cruciales. »

Angle mort : les algorithmes

Partant du constat que les algorithmes sont délaissés au profit des données personnelles, il attire l’attention sur leur importance en matière d’intelligence artificielle. « Le développement de l’IA fait apparaître un certain nombre d’angles morts dans la législation actuelle – et future avec le RGPD – en matière de protection des individus. Ceux-ci découlent du fait que la loi Informatique et Libertés, comme le RGPD, ne traitent que des données à caractère personnel. (…) l’intelligence artificielle ne mobilise pas uniquement des données personnelles. Loin s’en faut : beaucoup de ces enjeux soulevés par les algorithmes constituent aujourd’hui un angle mort du droit. »

Cas des voitures autonomoes

Dans la partie relative à l’éthique sur l’IA - en illustrant ses propos par des cas pratiques - le député s’interroge sur la recherche de la responsabilité en cas d’accidents causés par un véhicule autonome. « Dans le même temps, le responsable d’un accident ne pourra pas être le propriétaire de la voiture vu qu’il ne maîtrise plus sa conduite. Qui sera-t-il ? Le concepteur de l’algorithme de conduite, le fabricant de la voiture, les occupants ? » et les potentielles conséquences sur les assureurs « avec la machine au volant, il y aura 80 % d’accidents en moins. Cette excellente nouvelle pour les automobilistes va obliger les assureurs à repenser leurs modèles économiques. ».

Les chantiers en santé

Enfin, en matière de santé, Cédric Villani propose le lancement de plusieurs chantiers. Il évoque notamment la mise en place d’une plateforme d’aide à la gestion et à l’administration, qui « serait orientée sur les démarches administratives les plus simples et répétitives, celles qui sont les plus sollicitées par les usagers (nombre d’actes)». Mais le député souhaite également la création d’un dossier médical partagé (DMP), alimenté notamment par les données de remboursements de soins de l’Assurance maladie, et cela afin de permettre l’utilisation de données de santé à des fins médicales, d'amélioration des soins et de recherches.

Emploi

KAPIA RGI

Développeur Oracle PL / SQL (F/H)

Postuler

CIBLEXPERTS

Expert RC CHIMISTE H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances Risques dommages aux biens et Risques Annexes.

Ville d'Epinay sous Sénart

17 novembre

91 - EPINAY SOUS SENART

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Intelligence artificielle : les recommandations de Cédric Villani

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié