Courtier – Absence de vérification – Manquement au devoir de conseil

Civ. 2e, 18 mai 2017, n° 16-16.803

Les faits

Afin d’équiper son laboratoire, une société commande du matériel qui, après livraison, s’avère défectueux. Elle assigne aux fins d’indemnisation de son préjudice le liquidateur, l’assureur et le courtier du vendeur. En appel, le vendeur est déclaré responsable du préjudice. Ce dernier se pourvoit en cassation et sollicite la mise en cause de l’assureur et du courtier.

La décision

L’arrêt encourt la cassation seulement en ce qu’il met hors de cause l’assureur et le courtier, la cour d’appel n’a pas recherché « si le courtier n’avait pas été informé du fait que l’activité d’assemblage de composants (…) n’était pas celle de [l’assurée] (…) et si ce courtier n’avait pas commis de faute en ne procédant pas à des vérifications à cet égard pour se conformer aux instructions de l’assuré ».

Commentaire

En vertu de l’article L. 520-1,II,2° du code des assurances, l’intermédiaire est légalement tenu par un devoir de conseil qui consiste à proposer un produit adapté aux besoins du souscripteur. « Ces précisions, qui reposent en particulier sur les éléments d’information communiqués par le souscripteur éventuel, sont adaptées à la complexité du contrat d’assurance proposé. » Il est également tenu de vérifier l’exactitude des informations communiquées par l’assuré (en ce sens : Civ. 3e, 14 janvier 1998, 96-11.102). Ainsi, manque à son obligation d’information et de conseil, le courtier qui omet de vérifier si l’activité déclarée par l’assurée est conforme à l’activité effectivement exercée.

Emploi

AFI ESCA

Délégué Régional grands comptes H/F

Postuler

SERPINET CONSEIL

Inspecteur Commercial SUD 12 15 30 34 48 81

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché de services d'assurances pour la CTBR.

Compagnie des Transports du Bas Rhin

19 janvier

67 - STRASBOURG

Services d'assurances.

Ville de Riom

19 janvier

63 - RIOM

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Courtier – Absence de vérification – Manquement au devoir de conseil

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié