Défaut d’assurance – Obligation d’éclairer

Civ. 1re, 15 mars 2017, n° 16-12979

Les faits

En 2007, une banque consent à un particulier ainsi qu’à ses deux parents (coemprunteurs) un crédit avec un différé de remboursement de vingt-quatre mois. Ce dernier adhère seul à un contrat d’assurance collective le garantissant contre le risque décès. Au décès des coemprunteurs, le fils cesse de rembourser le prêt et assigne la banque en responsabilité pour manquement à son obligation d’information et de conseil. En appel, l’emprunteur est débouté de sa demande. Il se pourvoit en cassation. L’arrêt est censuré pour défaut de base légale.

La décision

« Vu l’article 1147 du code civil, dans sa rédaction antérieure à celle issue de l’ordonnance n° 2016-131 du 10 février 2016 ; Qu’en se déterminant ainsi, sans constater que la banque avait satisfait à son obligation d’éclairer les emprunteurs sur les risques d’un défaut d’assurance, la cour d’appel n’a pas donné de base légale à sa décision. »

Commentaire

En l’espèce, la Cour de cassation devait vérifier si la connaissance par l’emprunteur de l’absence de souscription d’une assurance décès par les coemprunteurs suffit à exonérer le banquier de son obligation d’information et de conseil. En cassant l’arrêt de la cour d’appel, la Cour suprême rappelle que le banquier est tenu à une obligation « d’éclairer » l’emprunteur : il doit vérifier l’adéquation des risques couverts à la situation personnelle des emprunteurs et ne peut se satisfaire d’une simple remise de la notice (Assemblée plénière, 2 mars 2007, 06-15.267).

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 06 décembre 2019

ÉDITION DU 06 décembre 2019 Je consulte

Emploi

Mission Handicap Assurance

Mission Handicap Assurance

Postuler

Natixis Assurances

Cadre technique Indemnisation Auto H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Défaut d’assurance – Obligation d’éclairer

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié